Magazine Médias

FRINGE : review des épisodes 1.17 "Bad Dreams" et 1.18 "Midnight"

Publié le 22 février 2011 par Hellknight @HellKNIGHT2010

1.17 : Bad Dreams
Sc : Akiva Goldsman. R : Akiva Goldsman.
Une jeune mère de famille poussant sa petite fille dans une poussette chantonne et s'apprête à prendre le métro. Tous deux s'apprêtent à prendre le métro, mais à l'arrivée de celui-ci, Olivia Dunham pousse la mère juste devant le métro arrivant à vive allure ! Ce qui réveille en sursaut Olivia, qui faisait apparemment un cauchemar... Jusqu' à ce que le journal télévisé du matin annonce le suicide d'une jeune mère, celle dont Olivia a rêvé. Olivia demande alors à Broyles de se rendre à New York afin d'enquêter sur cette affaire. Celui-ci a du mal à la comprendre, mais lui accorde 24 heures pour enquêter. Avant de partir, Olivia rend visite à Walter pour se faire examiner. Olivia se confie à propos de son "rêve". Pour elle, elle y était en personne. Peter l'accompagne sur les lieux de l'accident. Olivia refuse de croire que la jeune mère s'est suicidée, tout comme son mari d'ailleurs, venu récupérer sa fille au commissariat. Mais les caméras de surveillance ne montrent pas autre chose que la jeune femme tomber, seule, devant le métro arrivant.

De retour au laboratoire de Walter Bishop, celui-ci a une explication des plus farfelues : la jeune femme aurait été tuée par la pensée. Chez elle, Olivia s'endort, et fait un autre cauchemar, l'impliquant dans un meurtre : un homme, suite à une dispute avec sa femme dans un restaurant, aurait été poignardé. On retrouve assez rapidement la victime, comme le craignait Olivia. Celle-ci se demande alors ce qui lui arrive, perdant de plus en plus son calme. Au laboratoire de Walter, un examen minutieux des videos des cameras de surveillance finit par les mener sur la piste d' un homme blond, qui était présent à chaque fois sur les lieux des accidents. Mais Broyles finit par demander des comptes à Olivia Dunham... L'enquête finit par mener Peter et Olivia dans un institut psychiatrique qui abrite un homme pouvant être lié à toute l'affaire, un certain Nick Lane...  L'affaire prend un nouveau tournant quand Peter et Olivia interrogent Walter à propos d'un nouveau médicament, le Cortexiphan, que William Bell aurait expérimenté sur des êtres humains. Un médicament que Olivia aurait bien pu prendre...
Guide Musical :
  "Starstruck" par Lady Gaga (dans le club où Olivia se rend, en rêve) ; "Via Veneto" par Lou Monte.
Mon avis :  Un épisode dont on découvre l'histoire et les rebondissements en même temps que le personnage d'Olivia. On reconnaît la patte particulière des séries Bad Robot, avec cette part de mystère, d'étrangeté, qui vient frapper le quotidien. Walter reste toujours fidèle à lui-même dans cet épisode, qui commence à user des vieilles recettes de la série. Encore une fois, le mystère de la série est dû aux deux savants Bishop et Bell. Et la conclusion rappelle étrangement ce qu'on nous avait déjà dévoilé dans ALIAS au sujet de Sydney : elle avait fait subi enfant le Projet Noël, tout comme Olivia avait été enfant victime d'expérimentations. Hormis pour maintenir le suspense pour le spectateur, il est d'ailleurs étrange que Walter ne s'en souvienne pas... Un bon épisode, donc, qui fait avancer la mythologie de la série au moment où on s'y attend le moins, avec son lot de scènes-chocs (les morts des pauvres victimes... ) malgré un dénouement un peu faible une fois le mystère et le coupable levés... Un épisode centré surtout sur le trio Peter-Olivia-Walter, les autres personnages étant peu présents et ne servant pas à grand chose. Tout comme la présence de la soeur d'Olivia et sa fille, qui ne servent à rien ici hormis offrir un cadre familial.

1.18 : Midnight
Sc : J.H. Wyman et Andrew Kreisberg. R : Bobby Roth.

Un homme seul, Bob Dunn, s'apprête à quitter son appartement, tout en écoutant le dernier flash d' informations. Alors qu'il se rend dans un club, il appelle une amie pour lui proposer de passer la voir ensuite. Dans le club, il drague une jeune femme et la ramène chez lui, mais celle-ci le tue brutalement. Olivia et sa soeur reçoivent des amis, avant qu' Olivia ne soit appelée pour enquêter sur le meurtre du jeune homme retrouvé mort dans son appartement. Un premier examen indique des morsures. S'agirait-il de l'oeuvre d'un vampire ? Walter n'y croit pas. Plus tard, dans son laboratoire, il découvre que le tueur a vidé la victime de son fluide spinal. L'enquête d'Olivia la mène sur la piste d' une organisation terroriste, ZFT, Olivia arrête le Dr Nicholas Boone, qui demande l'aide du FBI : ZFT détient sa femme.... Le FBI accepte bien entendu de le croire et de l'aider. Mais alors qu' Olivia s'apprête à effectuer une descente, sa soeur l'appelle, affolée : son ex-mari a récupéré sa fille Ella. Après avoir quelque peu calmé sa soeur au téléphone, la descente a lieu.

Sur place, pas de trace de sa femme, mais Nicholas Boone, qui leur a indiqué l'adresse, le savait ; Car dans la boutique chinoise où la descente a eu lieu, Boone souhaitait qu'Olivia récupère de quoi récupérer ce qui doit lui permettre de fabriquer un antidote pour sa femme... La jeune femme ayant assassiné Bob Dunn, et qui ne peut s'empêcher de commettre un nouveau meurtre... Olivia Dunham et Broyles interrogent à nouveau Nicholas Boone. Celui-ci les conjure de lui laisser la possibilité de créer un antidote. Nicholas est accueilli dans le laboratoire de Walter. Les deux scientifiques font plus ample connaissance. Dans le Massachussetts, Olivia et Peter découvrent une nouvelle victime. Ils finissent par découvrir où la jeune femme, Valérie Boone, trouve ses victimes, et sont près de l'arrêter... Une fois l'affaire résolue, c'est-à-dire Valérie Boone arrêtée et soignée, Olivia a droit de la part de Nicholas Boone, via un message enregistré à son intention, à une révélation des plus surprenantes...
Guide Musical :
  "Bela Lugosi's Dead" par Bauhaus ; "Tear You Apart" par She Wants Revenge ; "Closer to You" par Daniel Ash ; "Candy Darling" par Daniel Ash ; "Discipline" par Nine Inch Nails ; "Burning Up" par Ladytron ; "Once You Say" par Nitzer Ebb.
Mon avis :  Clairement pas l'épisode le plus marquant de la série. La faute à une intrigue qui essaie de jouer sur la corde sensible du spectateur sans y parvenir,et à une intrigue S-F un peu faible. La majeure partie de l'épisode, celui-ci ressemble à une banale série policière comme on en voit tant. C'est parfois le problème de la série, de glisser le genre de la S-F pour le couler dans une série policière proche des CSI / Experts parfois...


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Hellknight 118 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte