Magazine

Edito politique n°142 .DSK.Villepin.José Bové.Remaniement ministériel

Publié le 28 février 2011 par Flash-News

L’actualité de la semaine sous tous les angles …

l--dito-du-lundi.jpg

Dominique Strauss-Kahn sur Paris avec le G20 a eu un week-end bien agité, mais était-ce seulement le G20, que nenni, c’était aussi une interview dans le journal Le Parisien et avec Laurent Delahousse sur France 2, sans oublier un rendez-vous discret avec François Hollande

En définitive, un pas vers sa candidature aux primaires PS sans en avoir le dit.

Alors candidat ou pas … candidat semble évident !

***

Dominique de Villepin a pris son indépendance vis à vis de l’UMP en ne renouvellement pas son adhésion.

Enfin diront certains !

Pourquoi diront d’autres ?

Je suis au regret de voir que l’UMP s’éloigne de mes valeurs.

Comme par le plus grand des hasards, il a fait cette annonce … la veille de son rendez-vous à l’Elysée avec Nicolas Sarkozy … comme pour lui dire « pas de réconciliation possible ».

Ce rendez-vous entrait dans le cadre des rencontres avec « tous » les anciens premiers ministres, mais selon des sources bien informée, ce rendez-vous général à été mis sur pied pour faire venir de Villepin qui refusait de mettre les pieds dans le palais présidentiel, mais qui, sous cet angle, ne pouvait y échapper.

***

Pour José Bové sur Public Sénat :

S'il y a un risque de reproduction du 21 avril 2002, il faudra que le candidat Europe Ecologie-Les Verts se retire.

Pour l'instant, on maintient une candidature. Par contre, on se donne la possibilité 3, 4, 5 mois avant l'élection, si on est dans cette situation-là, de retirer notre candidature.

Pour l’heure, la primaire des écologistes, va sûrement se faire entre Eva Joly et Nicolas Hulot.

***

Nicolas Sarkozy dans une allocution de 6’55 a justifié le remaniement par les bouleversements du monde arabe, il était temps !

Contrairement au protocole, il a lui même annoncé les changements (ce n’est arrivé qu’une seule fois en 2005 avec Jacques Chirac).

A noter que le nom de Michèle Alliot-Marie n’a pas été évoqué.

***

Coup de gueule

Le remaniement !

Un grand mot pour un jeu de chaises musicales, exception de MAM qui devrait certainement assez vite retrouver un poste … à ce niveau, le chômage n’est pas derrière la porte.

Ce départ était nécessaire et les atermoiements ont été bien longs.

L’accouchement a été difficile (pour mémoire quand DSK avait été mis en cause dans une histoire de K7, il avait tout de suite démissionné, et par la suite avait été blanchi, de plus son problème ne mettait pas l’image du pays en cause).

Toutes ces semaines ont laissé une image de la politique extérieure en déliquescence, et mettant les français installés ou touristes dans les pays touchés dans une position pas très agréable pour défendre une ministre indéfendable.

Heureusement nos amis tunisiens ou égyptiens savent faire la différence entre « un gouvernement » et « un peuple ».

Quand au remaniement par lui même à part Gérard Longuet qui revient à un poste ministériel après 17 ans, tout n'est que "valse des étiquettes" ( Claude Géant, Brice Hortefeux) entre les bureaux de l'Elysée et les postes à pourvoir.

Les titulaires ont changé mais les noms sont les mêmes. 

Sans doute « remaniement » ne veut pas dire « changement » !

A la semaine prochaine …


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Flash-News 2215 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte