Magazine F1/moto

Youpi-Aïe-Aïe-Youpi-Youpi-Aïe...

Publié le 27 janvier 2008 par Jacqueline Favez & Yves Blanc
Oui, je sais, les paroles de la chanson s'écriraient plutôt "Youpi-ya-ya...", mais elles auraient été un moins bon reflet du week-end de GP2 Asia que nos deux p'tits Suisses en exil ont vécu, j'ai nommé Romain Grosjean (youpie) et Sébastien Buemi (aïe).
Commençons par youpie... Romain Grosjean faisait ses débuts en GP2, après avoir été sacré champion d'Europe de F3. Et le moins que l'on puisse dire, c'est que le Genevois n'a pas raté son entrée en matière. Lors des journées de test préliminaires déjà, Romain Grosjean a réalisé plusieurs fois les meilleurs chronos.
Puis, Romain Grosjean s'est adjugé la pole position pour la première course de ce championnat, qui se déroulait à Dubaï. Parti en tête, le Genevois n'a pas lâché son os et a remporté une magnifique victoire, devant Bruno Senna et Andy Soucek.
Et le lendemain, lors de la seconde course du week-end, Romain Grosjean a remis ça, malgré le fait qu'il partait 8e sur la grille de départ (selon règle que vous connaissez désormais tous, lecteurs chéris de ce blog, qui veut que les huit meilleurs de la première course partent dans l'ordre inverse du classement dans la seconde course). Mais un excellent départ le mettait déjà 5e au premier virage et un abandon, devant lui, le faisait encore gagner un rang. L'entrée de la voiture de sécurité allait lui permettre de prendre à nouveau un super "re-départ" et encore gagner un rang, avant de réaliser encore les deux dépassements qui le séparaient de la victoire.
Deux fois vainqueur le même week-end: le Genevois entame sa saison 2008 de la plus belle des façons!
De son côté, Sébastien Buemi a vécu une semaine et un week-end difficile. Lors des tests, il était à la peine et ne réalisait pas des chronos en rapport avec sa valeur (faut-il rappeler que, l'an dernier, alors qu'il avait été appelé en GP2 pour effectuer des remplacements "au pied levé", il avait notamment réalisé le meilleur tour en course au Nurburgring , face à des pilotes déjà habitués à cette monoplace).
En qualifications, le Vaudois rectifiait un tout petit peu le tir et décrochait quand même le 10e rang, malgré des problèmes de freins. Mais il allait être déclassé de la première course (voiture non-conforme, à ce que j'ai compris) et allait être pris dans un accrochage dès le 2e tour de la seconde course, ce qui allait le contraindre à l'abandon.
Espérons pour Sébastien Buemi que ces ennuis de début de saison seront vite oubliés et qu'il aura l'occasion d'exprimer pleinement son talent.
Jacqueline

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

Magazines