Magazine

La femme sans ombre

Publié le 27 janvier 2008 par Pralinerie @Pralinerie

... est un opéra de Strauss qui affiche complet à Bastille. Heureusement qu'Ikastor achète des places en double ;) . Ceci dit, je comprends mal l'engouement pour ce spectacle (ne cherchez pas des places à un prix correct, ça n'existe plus dixit en plus malpoli le monsieur des billets mal luné et très odieux qui est d'habitude charmant). Mise en scène minimaliste et japonisante, OK, pourquoi pas ? Superbe orchestre (fosse archi blindée) et musique assez sympa (plein de violoncelles partout !!), chanteurs ça allait à peu près. Mais alors scénario et histoire complétement pas terrible. Des adages très gentils sur les rôles respectifs de l'homme et de la femme ("fais des bébés et la popote") alors que je vous signale qu'on est début XXe, une impératrice maudite parce qu'elle n'a pas d'ombre, tente d'en piquer une chez les humains avant que son chéri ne soit changé en pierre, laisse l'ombre à sa propriétaire parce que c'est pas gentil gentil de voler. Mais, ouf, le sacrifice est toujours récompensé... Un peu gnangnan, quoi. Le prochain, Cardillac, sera-t-il meilleur ?

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Pralinerie 1161 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog