Magazine Politique

La déclaration de candidature (Elections Municipales)

Publié le 27 janvier 2008 par Exprimeo
Elections Municipales - la déclaration de candidature est l'un des tournants de toute campagne car elle doit être le tremplin vers la victoire. Le but principal de toute campagne électorale est de convaincre la majorité des électeurs que le candidat en question est la seule personne pour bien occuper " l'emploi électif " en jeu. Ce constat de base s'applique à deux situations très différentes : * la 1ère candidature, * le renouvellement d'un mandat. Les qualités propres à la nouveauté La nouveauté porte en elle des risques mais aussi de formidables atouts. Côté risques, un challenger a souvent un problème de fiabilité. Il peut promettre mais sera t-il capable de gérer, se rend-il compte de la réalité des enjeux, de la réalité des contraintes ? Le challenger est aussi confronté à des problèmes de notoriété. S'il n'est pas connu, c'est donc aussi qu'il n'a pas d'image de marque identifiée. Ces risques ne doivent pas être minorés. L'enjeu de la déclaration de candidature, c'est de réduire au minimum l'impact de ces risques. La déclaration de candidature doit alors capitaliser trois qualités majeures. Elle doit créer la surprise. Cette surprise suscitera un effet de curiosité qui fera gagner des étapes considérables en terme de notoriété. Moins le candidat est connu, plus la déclaration de candidature est un vrai " faire part de naissance " à adresser le plus largement possible. Deuxièmement, cette déclaration doit assumer les faiblesses. Il ne s'agit pas d'en rajouter mais il ne faut pas nier certaines évidences. Cette humilité sera payante dans le temps. Surtout, elle rendra sympathique le candidat qui révèle un tel état d'esprit. Ce coefficient de sympathie sera un atout de première importance. Troisièmement, cette candidature doit être associée à l'espoir. Le propre du neuf c'est de ne pas être tenu par le passé ni par le présent. C'est d'offrir de la différence. Chaque fois qu'une 1ère candidature a su ménager ces trois qualités, elle s'est révélée un merveilleux tremplin. Dés l'instant qu'elle s'est éloignée de ces repères, elle a fragilisé la position du nouveau candidat. Lors de la déclaration d'un candidat sortant, les enjeux sont très différents. Le 1er enjeu c'est de faire du neuf sans renier ses actes de gestion. Le pouvoir use. Le pouvoir crée de l'insatisfaction. La candidature doit être l'étape du " nouveau souffle ". Pour que ce nouveau souffle soit le plus visible possible, cette déclaration doit contenir une énergie débordante dans la forme comme dans le contenu. La seconde qualité c'est de se présenter plus proche que jamais des citoyens, parmi eux, à côté d'eux. " Le candidat du pouvoir et des décisions officielles " doit devenir le " candidat des citoyens ". Il lui est reconnu de connaître les dossiers. Il doit montrer qu'il connaît encore la vie de tous les jours. Tout dernièrement, un succès électoral est passé inaperçu en France: celui de M. Bloomberg, maire sortant républicain de New York dans des circonstances électorales pourtant très défavorables aux républicains. Ses points presse en bras de chemise sur le trottoir en coin de rue avec des citoyens du quartier à ses côtés ont été un modèle de communication. Enfin, ne pas être avare de promesses ambitieuses. L'usure ne frappe pas seulement les individus. Elle frappe aussi la capacité à faire rêver. Par le passage au pouvoir, le sortant sait ce qui est difficile. Il ne doit jamais être trop prudent ou timide en raison de cette expérience du pouvoir. Une élection restera toujours un grand moment d'espoir. Vous n'avez pas fait hier telle réalisation. Et alors ? Comme tout un chacun, vous aussi vous évoluez. Les circonstances ont changé… L'ambition de votre programme témoignera de la vitalité de votre état d'esprit. Ne défendez pas votre bilan à tout prix. Personne n'est parfait et personne ne vous croira si vous prétendez l'être. Cette ambition doit affecter les projets et vous conduire à ignorer la copie du challenger lors de la déclaration de candidature. Un sortant qui s'en prend à son concurrent est perçu comme un faible velléitaire qui rend sympathique son adversaire. Pour un candidat sortant, la déclaration de candidature doit être minutieusement intégrée dans un ensemble d'actes de candidat afin qu'il ne retourne pas immédiatement à une communication sur des actes de gestion qui vont troubler son message de candidat. Chaque statut impose donc un registre bien spécifique.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Exprimeo 5182 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines