Magazine France

Si le rapport ATTALI m'était conté ...

Publié le 27 janvier 2008 par Dominique Lemoine @lemoinedo

Imprudent, Nicolas SARKOZY, avait déclaré lors du lancement de la commission Attali qu'il mettrait en pratique 80%  des propositions qui lui seront faites.

Imprudent d'abord parce que Nicolas Sarkozy n'en n' a pas le pouvoir, n'oublions qu'il n'est ni roi, ni empereur et que la France est pourvu d'un parlement.
Imprudent également car avant d'avancer de tel propos, il est préférable de connaître ce que contient le rapport.
Les objectifs de cette commission "Libérer la croissance" ne pouvaient qu'être d'inspiration très libérale. La conviction des membres de la commission semble être basée sur une vision très pessimiste de la France "la France vit dans la conception d'une société réglementée qui la rend incapable d'affronter les défis de la mondialisation , ce qui explique en grande partie son déclin ..."

C'est oublier un peu vite que la France attire de nombreux investissements étrangers et que la productivité française est une des meilleure au monde

On peut toutefois être surpris que ces grands penseurs, que ces donneurs de leçon, que ces managers internationaux aient été incapables de faire une synthèse de leur rapport pour faire émerger les grandes tendances strtégiques et structurantes. En effet, ce sont plus de 300 propositions tel un catalogue à la "Prévert" qui ont été présentées.
En vrac, il est question de supprimer l'âge obligatoire de départ à la retraite, de libérer le commerce et la distribution en abrogeant les lois Gallant, Royer et Raffarin, d'ouvrir à la concurrence tout azimut, d'augmenter la CSG et de créer une TVA pour réduire les coûts du travail ...
Alors, même si quelques mesures semblent intéressantes, l'essentiel de ce rapport est une ode au libéralisme effrenné seul capable de nous rendre concurrent avec les pays du soleil levant.Monsieur Attali, quand pourra-t-on payer un ouvrier en France pour un bol de riz en travaillant 12 heures par jour sans congé payé afin d'être capable de rivaliser avec la Chine ?On peut être surpris de voir cet ancien Sherpa de François Mitterrand sous le charme d'un tel libéralisme débridé qui devrait conduire à une révolution culturelle. La politique proposée par celui qui vit de rampe de situation qu'il dénonce pour les autres est très mauvaise pour la France. Je pense qu'il serait temps que monsieur Attali prenne sa retraite ou qu'il se lance dans l'écriture de romans.Dominique Lemoine

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Dominique Lemoine 164 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte