Magazine Politique

Rêves du Jiang nan

Publié le 27 janvier 2008 par Christophe Laurent
Les flammes des orchidées sont tombées, Et sur le paravent vient s’éteindre La rougeur des bananiers. Dans mon oisiveté, je rêve du Jiang nan, De ses journées, quand s’épanouissent les fleurs du prunus. C’est la nuit en bateau, s’élève le son d’une flûte, Et la pluie tombe dans un chuchotement.   On parle sur le pont du côté de l’auberge.                                                    [Huangpu Song]

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Christophe Laurent 15 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines