Magazine Sport

Sautons aux conclusions: Giants-Packers

Publié le 21 janvier 2008 par Nicolas Thibault
Giants 23, Packers 20. Des conditions difficiles, un match serré et palpitant. Lawrence Tynes est l’homme le plus soulagé au monde ce soir.

On a beau être de grands fans de football hivernal, il demeure que des conditions de fou comme ce soir ça ne donne pas toujours des matches faciles pour les joueurs. Les boys faisaient un peu pitié ce soir. Il faisait -18 sur le thermomètre à Green Bay, -31 avec le facteur éolien et je suis pas mal sûr que Tom Coughlin s’est gelé la face. Les deux équipes ont bravé les éléments pour nous donner un match qui sera un semi-classique.
La finale de la NFC n’a pas déçu car aucune équipe n’a réussi à prendre plus de sept points d’avance. J’ai rarement vu un match aussi égal et c’est presque dommage qu’une de deux équipes ait perdu.
Les Giants avançaient bien sur pas mal tous leurs drives et franchement ils nous ont encore épatés. Chapeau à Coughlin, Manning et cie pour une progression remarquable. Ca prend du chien pour braver le Lambeau Field, Favre et le froid et les Géants étaient à la hauteur. C’est agréable de voir Eli se développer ainsi, il a pris de la confiance et lance maintenant rarement le ballon trop haut. Le combo Bradshaw-Jacobs est aussi très impressionnant. Le réveil de Plastico Burlesque est arrivé juste à temps et sa joute verbal avec Al Harris a mis du piquant dans le match. J’ai toujours détesté les Giants mais c’est maintenant terminé. Je leur lève mon chapeau et leur souhaite maintenant du bien. Ils ont affronté les Pats et leur ont donné tout un match. On peut donc espérer un bon Super Bowl.
Du côté des Packers, ils en ont fait juste assez de chaque côté du ballon pour pouvoir l’emporter mais ils ont aussi joué juste assez mal pour perdre. Leur défensive n’a pas été particulièrement impressionnante mais a su limiter les dégâts. Ils ont cependant été pénalisés beaucoup trop souvent, ce qui a permis aux Giants de poursuivre de longs drives.… L’attaque a joué de chance en début de quatrième quart quand Ryan Grant a causé un fumble suite à une interception de RW McQuarters… Les Packers ont repris le ballon et créé l’égalité 20-20. Si les Giants avaient gardé le ballon ils auraient pu faire très mal au Pack avec un touché. Favre a été égal à lui-même dans le froid, débrouillard et efficace (jusqu’à l’interception fatidique bien sûr). L’offensive des Packers a faibli pas mal en deuxième demi et ce fût la raison de leur défaite. Un touché au 4e quart et ils seraient sortis victorieux.
À 20-20 dans les dernières minutes, les deux équipes ont semblé faiblir et le jeu est devenu pas mal sloppy. Il suffisait d’un petit drive d’un bord ou de l’autre pour se rendre au placement fatidique et ce sont finalement les Giants qui ont réussi à se placer mais bout de crisse Tynes a raté son coup pour une deuxième fois dans le match. Il a cependant pu se reprendre suite à une très ironique interception de Brett Favre en prolongation. Favre qui a été si discipliné toute la saison et qui lance un flotteur en prolongation de la finale de la NFC. Holy Shit.
Notre prédiction était 38-20 Packers… on l’a pas eu.
Ce sera donc Giants-Pats au Super Bowl. Eli Manning contre Tom Brady. Eli au Super Bowl… calvaire.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

Dossiers Paperblog

Magazine