Magazine Assurances

Vacances, neige et glisse l'esprit tranquille

Publié le 28 janvier 2008 par Aurélia Denoual
Cross country skiing in Mont Tendre

Quelles qu’elles soient, les activités d’hiver à la montagne ne sont pas anodines. Sur la neige et la glace, avec ou sans skis, une chute est vite arrivée. Et dans ces cas là, l’accident marque souvent à la fois la fin des vacances et une séquelle physique.


Bien entendu, nous ne vous souhaitons pas ce genre de désagrément ! Nous voulons juste attirer votre attention sur l’intérêt que vous aurez à vérifier vos polices d’assurance… Au cas où…


Penchez-vous sur la question dès que vous commencez à réfléchir à votre projet de vacances à la neige. Prenez le temps d’ouvrir vos contrats multirisques habitation, garantie des accidents de la vie et responsabilité civile. Souvent, ceux-ci proposent des prestations d’assistance en cas d’accident à la montagne. Et vérifiez bien les niveaux de garantie, notamment pour la pratique de sports jugés dangereux comme le ski hors piste, le parapente, etc). Certains d’entre eux peuvent être exclus de la couverture.


Et si vous êtes adepte de la pratique hors piste (que ce soit en raquette ou à ski), vérifiez aussi que les frais de recherches et de secours sont bien couverts. L’adition peut être extrêmement élevée en cas d’intervention héliportée ! Et la facture sera partiellement ou totalement à vos frais si votre contrat ne prévoit rien sur ce point.


Bref, faites le point avec votre assureur.


Du coup, s’il vous arrive quoi que ce soit, vous connaîtrez les démarches à suivre pour faire jouer votre assurance… Par exemple que vous devez déclarer le sinistre dans un délai de 5 à 8 jours, sous peine de perdre le bénéfice de la couverture…


Si vous n’avez pas l’énergie pour vous plonger dans les clauses de vos contrats, ou si vous l’avez fait et que celles-ci ne vous semblent pas garantir suffisamment les risques, pensez alors à prendre une garantie supplémentaire et ponctuelle. Celle-ci peut être automatique si vous payez votre séjour avec certaines cartes de crédit. Vous pouvez aussi vous tourner vers des organismes spécialisés en assurance « voyage » (Mondial Assistance ou Europ Assistance par exemple).


Vous pourrez aussi, tout simplement, interroger votre agent d’assurance en ligne pour obtenir les meilleurs renseignements. Enfin, si le temps vous est compté ou si vous avez oublié de vous pencher sur ce sujet assez tôt, vous pourrez encore souscrire une assurance à la journée ou sur la durée de votre séjour avec la Carte Neige, proposée par la Fédération Française de ski. Cette carte est disponible dans toutes les stations de ski françaises.

 

En pratique

Vous êtes responsable d'un accident de ski 
Vous pouvez être responsable d’un accident de ski. Si, par exemple, vous refusez la priorité à un skieur en aval, ou si vous allez trop vite sur une piste « débutants », ou bien si vous vous arrêtez dans un endroit sans visibilité, ou encore en effectuant un dépassement dangereux, voire si un de vos skis se décroche et blesse quelqu’un...
Vous devez alors indemniser le(s) victime(s).
Si vous êtes assuré pour votre garantie « responsabilité civile », votre assureur intervient à votre place.

Vous êtes victime d'un accident de ski
Vous pouvez être victime d’un accident de ski. C’est alors au responsable de l'accident de vous indemniser, ou son assureur responsabilité civile s’il en a un…

Si l’accident survient alors que vous prenez des leçons de ski, votre moniteur est présumé responsable. Mais vous devrez prouver qu'il a commis une faute.

Pour les remontées mécaniques :
* télécabines et téléphériques : en principe, l'exploitant porte la responsabilité des accidents survenus en cours de transport, sauf s'il prouve votre faute.
* remonte-pentes et télésièges : la responsabilité de l'exploitant ne sera pas retenue dans tous les cas, en particulier si votre maladresse ou votre non-respect des consignes de sécurité ont causé cet accident.

Vous êtes blessé en faisant du ski
Les frais engagés (frais de recherche, transports en civière ou par hélicoptère...) seront probablement à votre charge.
Si vous êtes assuré pour la garantie frais de secours et de recherche en montagne, votre assureur prendra ces frais en charge, dans la limite des garanties de votre contrat.

Crédit photo : Denis Tarantola/ Stock Exchange


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Aurélia Denoual 17 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte