Magazine

Live !: Quand la télé réalité n’a plus de limites

Publié le 28 janvier 2008 par Thibault

Live !: Quand la télé réalité n’a plus de limitesAlors qu’elle est encore à l’affiche dans le rôle de la pulpeuse Amada Juarez dans “La nuit nous appartient“, Eva Mendes joue une productrice aux dents longues dans le premier film de Bill Guttentag.

Vous en avez marre de la Star Académy, de Pop Star, Secret Story et autre télé réalité ? Pas de soucis, Katy Courbet a l’émission faite pour vous : Live !

Le principe ? Six invités prêts à tout pour réaliser leur rêve sur un plateau en forme de barillet s’affrontent à la roulette russe. Une seule balle dans un 357 magnum, une chance sur six de mourir devant l’Amérique toute entière. Vous l’aurez compris, il ne s’agit pas là de la nouvelle création de TF1, mais du premier long-métrage de fiction de Bill Gutentag.

Le célèbre documentaliste, primé pour Death on the Job en 1991, Blues Highway en 1994 et Twin Towers en 2003, n’a pas abandonné sa passion. Il a même trouvé comment la mêler au film. En effet, la comédie dramatique est tournée sous forme de documentaire sur la vie de la productrice et la naissance d’un blockbuster.

Ce scénario original dénonce un phénomène de société : la télé réalité. De plus en plus de personnes suivent A la recherche de la nouvelle star ou autre Koh Lanta. Mais le public ne s’arrête pas là, il en veut toujours plus. Les producteurs l’ont bien compris et savent que s’ils veulent faire de l’audience, il faut du sensationnel. La Fox est allée très loin en essayant de produire un programme où un boeing 747 s’écrase dans le désert. Ce détail est évoqué dans le film et montre bien que la bêtise humaine n’a pas de limite.

Le voyeurisme existe depuis la nuit des temps, en particulier lorsqu’il s’agit de regarder des gens mourir. Comme le souligne Katy Courbet dans l’œuvre, les Romains regardaient les chrétiens sacrifiés et en France, les foules venaient voir les nobles être guillotinés. Bill Guttentag tire la sonnette d’alarme avant que ces pratiques abominables ne soient remises au goût du jour par les grandes chaînes.

Sa méthode percutante semble être des plus appropriées. Tenu en haleine du début à la fin, l’auditoire ne peut que s’apitoyer sur le sort des candidats qui mettent leur vie en jeu pour améliorer leur existence, grâce à la cagnotte promise de 5 millions d’euros. Le spectateur ressent l’adrénaline autant que celui qui tient le revolver sur sa tempe tant le suspens est intense et insoutenable. Le coup de grâce est porté par un jeu d’acteur incroyablement réaliste. Cette satire des médias incroyablement bien réalisée coupe l’envie d’espionner à la télévision.

Note Shotactu : 6/10

La bande annonce :

Albane Deloule


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Thibault 6 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog