Magazine Photos

Rosemay NIVARD (La Réunion).

Par Ananda

 

L’HOMME IVRE.
Le pas grave et l’air lunaire un peu blême triste
Yeux sortis des orbites comme psalmodiant
L’homme ivre avance en plein brouillard presque
à tâtons avec ses mains écartées sur le mur
Il est midi niais pourtant il sombre dans la nuit
il fait chaud beau soleil mais pourtant il claque des
dents

Auréole sinistre marque ses fesses maigres
à reculons avec les pauvres pensées dures
qui lui restent il rentre à la case vide
rhum coud ' sec laraque pile plate peu importe
la boisson raide a fait de lui un robot
qui se pilote doucement dans la ouate grise


in Poésie Couleur Insulaire, Le Vert- Galant, 2004

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Ananda 2760 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines