Magazine Politique

Jérôme Kerviel : coupable ou dindon de la farce ?

Publié le 28 janvier 2008 par Pierre

Jérôme Kerviel, a clamé son innocence dimanche 27 janvier via ses avocats.

kerviel
Le smart-trader-but-not-a-genius, Jérôme Kerviel, accusé par sa banque d’une mise hors du commun de 50 milliards d’euros ayant entrainé une perte de 4,9 milliards, reste encore en garde à vue prolongée dimanche, tandis qu’enflait la controverse politique sur cette déroute, historique pour la finance mondiale.

En effet, Eric Woerth - ministre du Budget – adhère les yeux fermés à la thèse de la banque, qui présente son employé comme le seul responsable. L’opposition socialiste est sceptique : le député socialiste Pierre Moscovici a déclaré dimanche qu’il ne croyait pas à la thèse de la Société générale qui impute à un homme seul une perte historique de 4,9 milliards d’euros, et il estime que la responsabilité de la direction de la banque est engagée. Il a demandé une enquête parlementaire et l’audition de tous les responsables bancaires et politiques engagés dans le dossier.

L’avocat du super-genius-but-honnest-trader a déclaré dimanche soir à Reuters qu’il n’avait commis aucun délit. “Il n’a commis aucune malversation, n’a pris aucun centime pour lui-même, il n’a fait que son travail en essayant de le faire bien. Personne ne l’a désavoué”, a-t-il dit.

Il prenait quelques risques mais c’est pour ça qu’il était payé. La banque a liquidé ses positions dans des conditions atroces, c’est donc elle qui est responsable de la perte de 4,9 milliards d’euros”, a-t-il ajouté.
Le fait de le mettre en cause publiquement est à ses yeux “un scandale” et constitue un “lynchage”.

Les positions prises par Jérôme Kerviel avaient permis au 31 décembre 2007 de faire gagner potentiellement à la Société générale 1,5 milliard d’euros, et la responsabilité de la perte incombe à la banque, selon lui.

Alors qui croire ?
A-t-on affaire à un remake de La firme, où Jérôme Kerviel aka Tom Cruise découvre un système occulte à la Société Générale ?
Ou alors, avons-nous à faire a un ado pré-pubert, hacker boutonneux et excité par les risques qu’il prend ?
En tout cas, je n’en sais rien. Mais pour une fois que l’on nous sert autre chose que du Sarkozy au journal de 20 heures, on ne va pas s’en plaindre !


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Pierre 381 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines