Magazine High tech

Qtrax ou la fin de la musique payante sur internet : top ou flop ?

Publié le 28 janvier 2008 par Christophe Michau

Depuis quelques temps, on ne parlait plus que de ça : à grand renfort d'e-Marketing, un nouvel acteur, j'ai nommé Qtrax, nous promettait de nous permettre de télécharger de la musique gratuitement, légalement, sur la base d'une plateforme P2P et en échange de l'affichage de quelques bannières pub. Une sorte de Deezer, mais qui pourrait fonctionner offline. Il nous assurait qu'il pourrait disposer d'un catalogue 3 fois plus imposant qu'iTunes , et que des accords étaient signés avec les plus grandes majors de l'industrie du disque.

Et c'est alors qu'au fil de mes recherches, je commence à voir apparaitre des articles de sources serieuses qui font état de démenti des maisons de disques sur les accords (ça vous rappelle pas quelque chose, si si souvenez vous ;)), de fortes restrictions sur la lecture des musiques (player propriétaire, DRM et obligation de lecture en visionnant les publicités, ...), bref, tout ne semble pour l'instant pas aussi rose que la communication d'origine semblait nous le faire croire...
Alors, top ou flop ? Il est encore trop tôt pour dire, j'y reviendrai après des tests plus approfondis, mais bon, on sait que quand ça part comme ça... Mais je voulais dire à leur décharge, qu'on peut leur reconnaitre une chose : ils sont sur la bonne voie, et surtout ils ne sont pas vraiment aidés. Il est clair que le modèle économique de distribution de la musique doit aujourd'hui être revu, mais, de ce qu'on peut en voir à chaque tentative, les maisons de disques ne donnent pas vraiment l'impression d'y mettre du leur ...et de jouer le jeu. Les vieux modèles ont la vie dure.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Christophe Michau 20 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine