Magazine Science

Il y a pire que de puer des pieds

Publié le 29 janvier 2008 par Raymond Viger
(Agence Science-Presse) – Voici l’histoire d’un mâle prêt à tout pour arriver à ses fins. On savait déjà que, chez l’abeille des orchidées, un parfum particulier était sa recette secrète pour attirer la femelle, mais des chercheurs allemands à l’Université de Düsseldorf viennent seulement de reconstituer le parcours nécessaire à la fabrication de ce parfum. L’abeille commence par répandre son odeur en laissant un peu partout des sécrétions. Les sécrétions absorbent l’odeur de leur cible —fut-ce la merde d’un animal— et cette odeur revient à l’abeille lorsqu’elle y pose les pattes. Pas très ragoûtant, mais très efficace pour attirer la femelle.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Raymond Viger 488 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog