Magazine Brico

Québec : l'emploi dans la construction en nette progression

Par Marc Chartier

La Commission de la construction du Québec (CCQ) a délivré, en 2007, 13 383 "certificats de compétence" à de nouveaux travailleurs pour répondre aux besoins de main-d'œuvre de l'industrie de la construction. Le nombre total de salariés actifs est ainsi passé de 133 500 en 2006 à plus de 137 500 en 2007, soit une augmentation de 3 %.
La CCQ prévoit que ce nombre devrait atteindre 150 000 d'ici 2011. Pour y arriver, il faudra recruter annuellement environ 14 000 nouveaux travailleurs pour remplacer ceux qui quittent l'industrie, que ce soit pour occuper un autre type d'emploi, démarrer leur entreprise ou prendre leur retraite.
Lors de sa conférence annuelle sur les perspectives économiques dans la construction tenue en décembre 2007, André Ménard, PDG de la Commission de la construction du Québec, s'est engagé à ce que tout soit mis en oeuvre pour atteindre cet objectif : intensifier la promotion auprès des jeunes et des adultes en réorientation de carrière ; de concert avec le ministère de l'Éducation, du Loisir et du Sport et les partenaires patronaux et syndicaux de l'industrie, augmenter le nombre de places dans les centres de formation professionnelle pour former plus de diplômés dans les métiers de la construction les plus en demande ; élaborer de nouvelles stratégies pour intéresser et intégrer les femmes, les personnes provenant des diverses communautés culturelles et les immigrants qui connaissent moins cette industrie ; améliorer les outils de reconnaissance des compétences des personnes exerçant hors construction et hors Québec, et instaurer des mesures pour mieux retenir la main-d'œuvre.
« Le nombre de travailleurs, a commenté André Ménard, a augmenté de plus de 50 000 depuis 1997 ; la part des moins de 25 ans est passée de 6,5 % du total des travailleurs à 14,7 % en 2006. Sans dire que tout est parfait, la formation de nouveaux travailleurs de la construction va très bien et nous assistons, depuis quelques années, à l'entrée massive d'étudiants dans les divers programmes de formation des métiers de la construction proposés par les centres de formation professionnelle du Québec. » Il a également souligné que les divers intervenants du milieu de l'éducation et de l'emploi témoignaient régulièrement de l'engouement des jeunes et des moins jeunes pour l'industrie de la construction.

+ d'infos/


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Marc Chartier 397 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte