Magazine Coaching

Six bons moyens pour développer vos adhésions

Par Laurent Samuel

Dans le précédent billet, je déplorai que beaucoup d'associations n'aient pas de véritable politique de conquête et de fidélisation de leurs adhérents. Il s'agit notamment des associations qui "vendent" à des usagers une prestation de service. l'encaissement du prix étant la principale recette, les adhésions deviennent secondaires et on finit par se désintéresser de la chose.
Je ferai un jour un billet à propos de toutes les bonnes raisons (autres que financières) que l'on peut avoir à développer une large base d'adhérents, mais en attendant, je me suis souvenu que j'avais "en stock" dans mes brouillons un petit article à propos des stratégies à mettre en œuvre pour développer les adhésions. Je vous le livre tel quel.
Créer une base de données des adhérents
Pour prendre soin de ses adhérents, l'association doit adopter les techniques et les outils (mais pas l'esprit, nous sommes bien d'accord) du marketing direct. Il s'agit de se donner les moyens techniques de communiquer en toutes circonstances avec les adhérents. L'entretien d'une base de données permettant de distinguer les adhérents selon leur statut (tel qu'il est décrit dans les statuts) est indispensable. De nombreuses solutions existent : fonction du logiciel comptable, petits programmes dédiés, logiciels libres (Galette par exemple, que nous apprécions énormément sur ce blog).

Réserver des services exclusifs aux adhérents

Lorsque l'association s'adresse à un public indéterminé, elle doit réserver des avantages particuliers aux personnes qui font la démarche de la soutenir par leur adhésion. Lettre d'information, réduction sur les tarifs, manifestations spéciales, espace réservé sur le site internet, tout cela confortera le sentiment de vos adhérents qu'ils appartiennent à un club fermé et les renforcera dans leur fidélité.
Prévoir une cotisation spécifique pour les anciens usagers
Les bénévoles apprécient souvent de rester lié à l'association même lorsqu'ils n'y sont plus engagés. Cela suppose que la cotisation soit modeste ou qu'une cotisation particulière soit prévue pour les "anciens".
Animer la communauté des adhérents
Cela peut se faire en réservant des avantages exclusifs aux adhérents. Mais d'une manière plus générale, il faudra installer une distinction entre les personnes qui se contentent de profiter des services de l'association et celles qui la soutiennent par leur adhésion, même s'ils n'ont pas d'autre engagement dans l'association. L'assemblée générale annuelle est le lieu privilégié pour initier cette animation.

Distinguer la cotisation d'adhésion du prix des services rendus aux usagers

Nous avons développé cet aspect dans un billet consacré aux exigences de l'article 200 du CGI. En clarifiant ce qui relève de l'échange marchand et ce qui relève du don, l'association installe une plus grande transparence.
Appliquer (si possible) l'avantage fiscal de l'article 200 du CGI
Les adhérents, surtout ceux qui sont imposables, seront toujours sensibles à la prise en charge par l'Etat d'une partie (significative) de leur effort financier. Après avantage fiscal, une adhésion de 20 € ne "coûte" au membre que 6,70 €. Avant de délivrer des reçus fiscaux, assurez-vous toutefois que votre association, par son fonctionnement et ses activités, est bien habilitée à le faire.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Laurent Samuel 94 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte