Magazine

Interview de Sébastien Ristori - Junior Entreprise MCM

Publié le 14 mars 2011 par Corsicanova
Interview de Sébastien Ristori - Junior Entreprise MCM - Présentation de la junior entreprise

Une junior entreprise est une association loi 1901, à but non lucratif, à vocation économique et surtout pédagogique constituée au sein de grandes écoles et universités. Elle procure aux étudiants une formation pratique complémentaire. L'idée est de compléter un enseignement théorique en permettant aux étudiants de réaliser des travaux d'études à caractère pédagogique pour le compte d'entreprises clientes. Toutes les « juniors » sont membres du réseau national appelé Confédération Nationale des Junior-Entreprises. Et c’est après examen de notre dossier, visites et entretiens que l’on intègre le mouvement. Deux de mes amis se sont joints à moi pour monter ce projet de Junior-conseil, Pierre-Louis Pastorino et Héloïse Lombardo. Et c’est avec eux que j’ai présenté l’association Management Consulting Méditerranée. La CNJE nous à délivré le premier label : « Junior-création ».
Il y a 3 stades pour devenir une « Junior-entreprise ». Etre junior-création, devenir une pépinière junior-entreprise après 12 ou 24 mois d’activité, et devenir Junior-entreprise après 3 ou 4 ans. Les labels sont des marques déposées, il est interdit d’en disposer, même pour nous, nous sommes une « junior-création », devenir une « Junior-entreprise » c’est là le vrai challenge !

- Quels sont vos domaines d'intervention ?

MCM est orientée aujourd’hui sur les domaines du management dispensés à l’université, à savoir l’analyse financière, la conception de business plan, le domaine organisationnel, marketing événementiel, études de marché et enquêtes… Et du conseil junior avec nos étudiants les plus expérimentés !
Quand MCM deviendra une pépinière junior-entreprise, il faudra ouvrir d’autres pôles d’activités. Je pense à la filière de Génie civil à l’IUT, les filières Informatiques ou même l’environnement.

- Quels sont les avantages pour les entreprises?

Nous proposons nos services aux entreprises qui n’ont pas les capacités ni les ressources de faire appel à un professionnel pour une étude ou une mission. Nous nous axons donc sur des très petites entreprises. Pour d’autres missions, notre motivation est d’avoir des liens partenariaux avec les cabinets de conseils et de travailler avec eux sur certaines missions.

- Certains évoquent de la concurrence déloyale?

La junior, ce sont des étudiants de l’université qui vont fournir une réponse à un besoin, certes de très bonne qualité, mais cela sera une prestation de junior. Nous n’avons pas vocation à faire de la concurrence déloyale, tout d’abord parce que nous disposons d’un statut dérogatoire auprès de l’URSAFF et ensuite, parce que nous sommes soumis à la surveillance constante de la CNJE. Les juniors sont aussi soumises à la même fiscalité qu’une entreprise, à savoir IS, TVA, cotisations sociales. Nous avons tout intérêt à tisser des liens partenariaux avec les cabinets de consulting existants, car ces cabinets auraient la possibilité de se délester de certaines charges de travail, et nos étudiants gagneraient en expérience et collaboreraient avec des professionnels pour leur région, et le développement des entreprises ! Ca c’est notre challenge, notre ambition, et c’est dans cette vocation que MCM est positionnée.

- Etes-vous encadrés par des enseignants?

Pour les études et les missions, la Junior est totalement détachée des enseignants. Il s’agit d’une entité à part, l’étudiant travaille seul avec une méthodologie et ses compétences.
Par contre, en termes de conseils, de contacts, de partenariats, je ne peux que remercier mes anciens enseignants qui nous soutiennent et suivent notre initiative. Je pense particulièrement à mon enseignant en marketing, au directeur du CFA Universitaire, au directeur de l’IUT et aux professionnels intervenant à l’université qui prennent du temps pour nous promulguer des conseils. Il y a une formidable équipe pédagogique à l’IUT, une réelle envie de faire évoluer nos étudiants. Ils dispensent des enseignements de qualité, ils sont d’excellents professionnels. Les étudiants sont très bien formés, et c’est une des raisons que nos missions seront réalisées avec une excellente qualité.

- Quels sont vos objectifs?

Pérenniser Management Consulting Méditerranée dans l’avenir. Je termine mon cursus universitaire en septembre (master 2 Sciences de gestion à l’IAE), mon mandat de directeur s’achève en février 2012 et il me faudra un successeur. Je suis entouré d’Héloïse et Pierre-Louis, des personnes formidables et bien plus compétentes que moi. Ils entreront en master l’année prochaine et continueront à faire tourner la junior. Il faut la développer, l’étendre à d’autres métiers, d’autres pays, la méditerranée, c’est grand ! Et pourquoi pas dans 12 mois, postuler au label « Pépinière junior entreprise »

- Comment sélectionnez-vous les étudiants?

Les étudiants sont recrutés sur CV. Lorsque MCM reçoit la proposition d’une étude par une entreprise, nous étudions celle-ci et nous nous mettons d’accord sur le profil adapté à la mission. Nous appelons l’étudiant « consultant junior » qui est convoqué pour un entretien, nous nous assurons de sa disponibilité et de sa capacité à réaliser l’étude dans le temps demandé. Pour avoir un vivier de candidat, il est indispensable de sensibiliser les jeunes à la Junior-conseil et de les voir postuler auprès de nous.

- Pourquoi avoir pris cette initiative et créé une telle structure ?

Pour tous les jeunes de l’université ! Il devient de plus en plus difficile de s’insérer dans le monde du travail. J’ai cherché un bon travail pendant longtemps, j’ai créé ma propre entreprise, la persévérance et le CFA Universitaire m’ont mis sur le chemin de Bastialutechnie, ou j’y ai décroché un poste de Manager financier, et ça parce que j’ai persévéré. Aujourd’hui, pas tous les jeunes qui persévèrent décrochent un très bon poste, par manque d’expérience, par manque de réseau. Il faut les aider, leur donner un outil qui va leur permettre d’être au contact du monde de l’entreprise, d’accroître leur réseau professionnel, capitaliser de l’expérience professionnelle et du vécu en entreprise. Ce que je souhaite, c’est que par cette initiative nos jeunes reprennent le gout d’entreprendre, de créer, de se développer. Tout est à faire en Corse ! Je veux pourvoir regarder la junior dans 5 ans et dire : « Nous avons réussi ». L’université est un vivier de talents, et ces talents doivent s’affirmer ! Ce sont ces juniors qui feront le futur notre île.

Contact:
M.C.M Direction - IUT di Corsica
Quartier Grossetti
20250 CORTE
Tél: 06.18.32.30.90
E-mail: mcmjuniorconseil@gmail.com

Merci à Sébastien Ristori d'avoir pris le temps de répondre à nos questions.

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Corsicanova 30 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog