Magazine Humeur

Lumière sur les "fonds sous-marins" du cable Honotua

Publié le 15 mars 2011 par Tahitireferendum

Hier matin, quatre anciens proches du dossier de passation de marché entre l'OPT et Alcatel pour la construction du câble Honotua, Georges Puchon, Alphonse Teriierooiterai, Émile Vernaudon et Rémi Galasso ont été placés en garde à vue par la brigade financière venue de Paris.
Un rapport de la chambre territoriale des comptes de la Polynésie française a fait apparaître que la société qui était chargée de rédiger le cahier des charges était composée d'anciens cadres d'Alcatel. L'appel d'offres qui a suivi, le 28 février 2006, n'a reçu ensuite qu'une seule offre : celle de la société Alcatel. Une société concurrente, Tyco, mentionnera que l'assistance à l'OPT, de la part d'anciens salariés d'Alcatel, ne lui laissait que peut de chances d'être choisie.
En février 2009, une perquisition dans les bureaux calédoniens de l'ancien cadre d'Alcatel Rémi Galasso, le promoteur du câble sous-marin de Nouvelle-Calédonie, a permis de mettre à jour une somme en liquide de plusieurs millions de Fcfp et surtout l'existence d'un compte au crédit agricole en Suisse crédité de 3 millions d'euros (360 millions de Fcfp).

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Tahitireferendum 475 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines