Magazine High tech

Alexa n’est pas fiable, la preuve par les chiffres

Publié le 29 janvier 2008 par Jimmyl

alexalogo.jpg

Tout le monde sait qu’Alexa, l’outil gratuit de mesure d’audience, n’est pas fiable. C’est, en tout cas ce que nous dit, et nous répète Techcrunch. C’est dommage, car c’est quand même très pratique de pouvoir se situer, même approximativement, par rapport à la concurrence. D’ailleurs de nombreuses personnes, et pas des moindres, basent leur analyse de la concurrence sur Alexa.

J’ai voulu voir sur des cas concrets quels sont les défauts d’Alexa et comment on peut les expliquer, dans l’espoir de définir des plages d’utilisation où les chiffres d’Alexa sont exploitables.

Comment fonctionne Alexa ?

Il faut d’abord comprendre comment fonctionne Alexa. Alexa se base sur des données recueillies grâce à un plugin que vous installez sur votre navigateur. Les données recueillies sont ensuite passée dans des algorithmes d’analyses statistiques qui tentent d’évaluer le pourcentage de visiteurs par rapport au nombre total d’internautes.

Cette méthodologie pose plusieurs problèmes : le plus important est le fait que les internautes qui installent le plugin Alexa ne sont pas un échantillon représentatif. Ils sont :

- (1) plutôt technophiles (il y a peu de chances que la ménagère de moins de 50 ans installe le plugin Alexa)

- (2) plutôt Américains (Alexa est une entreprise US et le site n’existe qu’en anglais)

(more…)


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Jimmyl Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines