Magazine Société

Aide internationale pour le Japon dévasté

Publié le 17 mars 2011 par Sylvainrakotoarison

(dépêche)
LES AGENCES DE L';ONU MOBILISÉES POUR AIDER LE JAPON APRÈS LE SÉISME
New York, Mar 17 2011  3:50PM
Alors que les derniers bilans font état de plus de 5.000 morts et 9.000 disparus, les agences de l';ONU sont mobilisées pour assister le Japon confronté aux multiples conséquences du tremblement de terre et du tsunami du 11 mars et notamment aux problèmes rencontrés à la centrale nucléaire de Fukushima.
Après avoir annoncé le déploiement de deux équipes d';experts internationaux pour assister les autorités japonaises, l';Agence internationale de l';énergie atomique (AIEA) a indiqué que son Directeur, Yukiya Amano, se rendrait très bientôt au Japon pour évaluer la situation.
Le chef de l';AIEA, qui s';est entretenu mercredi avec le Secrétaire général de l';ONU, Ban Ki-moon, souhaite voir directement sur place ce que l';agence onusienne chargée de coordonner la sécurité nucléaire mondiale peut offrir pour faciliter les opérations à la centrale de Fukushima, où les coupures d';électricité provoquées par le séisme et le tsunami ont altéré les systèmes de refroidissement des réacteurs, entraînant différentes explosions et la libération de radiations potentiellement dangereuses.
De son côté, l';Organisation météorologique mondiale (OMM) a annoncé avoir activé son mécanisme de réponse aux urgences environnementales. Elle se concentre pour l';instant sur l';observation des vents, leur intensité et leur direction, pour tenter d';anticiper le parcours de potentiels rejets radioactifs dans l';atmosphère.
L';Union internationale des télécommunications (UIT) a pour sa part déjà expédié des équipements de télécommunications d';urgence dans les zones ravagées par le tsunami. Pour faciliter les opérations de recherche et de secours, elle a déployé 78 téléphones satellitaires Thuraya équipés de systèmes GPS, ainsi que 13 téléphones satellitaires Iridium, et 37 terminaux du réseau mondial à large bande BGAN d';Inmarsat. Une trentaine de terminaux Inmarsat supplémentaires sont prêts à être expédiés.
Dès le lendemain du séisme, le Secrétaire général de l';UIT, Hamadoun Touré, avait proposé au gouvernement du Japon de mettre des moyens de télécommunications d';urgence à disposition. Le rétablissement des liaisons est essentiel au lendemain d';une catastrophe, pour permettre la mise en place des opérations de secours.
Pour venir en aide aux victimes des zones ravagées par le tsunami, dont plusieurs milliers ont déjà passé six nuits dans le froid, sans chauffage, sans électricité, sans eau ou assainissement, le Programme alimentaire mondial (PAM) a de son côté dépêché sur place des équipes d';experts en logistique et en gestion des chaînes d';approvisionnements.
« Aujourd';hui, le PAM est avec le Japon, l';une des pays nations les plus généreuse sur terre, qui a toujours été là quand d';autres avaient besoin d';aide », a estimé la Directrice du PAM, Josette Sheeran, dont l';agence a déjà participé au transport et à la distribution de 60.000 couvertures dans les zones les plus touchées, où on estime que près de 23.000 personnes sont toujours isolées.
Parallèlement à ces efforts, une mission conjointe rassemblant une équipe des Nations Unies pour l';évaluation et la coordination en cas de catastrophe (UNADC) et une équipe américaine d';intervention en cas de catastrophe, a survolé en hélicoptère les zones touchées et procédé à une évaluation précise de la situation.
Lors d';une escale à Oarai, une petite ville de la préfecture d';Ibaraki frappée par le tsunami, la mission a pu rencontrer des habitants qui ont signalé des pénuries de carburant et de nourriture en raison des coupures des routes d';approvisionnement. Les équipes n';ont en revanche pas pu survoler Sendai, la plus grande ville de la zone sinistrée, en raison du mauvais temps.
Mar 17 2011  3:50PM


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Sylvainrakotoarison 1208 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine