Magazine

Edito politique n°146 . Valérie Pécresse. Fillon. Copé/Lebranchu

Publié le 21 mars 2011 par Flash-News

L’actualité de la semaine sous tous les angles …

 

l--dito-du-lundi.jpg

Valérie Pécresse la ministre de l'enseignement supérieur, est d’un soutien indéfectible à … Patrick Devedjian, président du conseil général, et Patrick Balkany … sauf que … les deux Patrick sont de véritables frères ennemis dans les Hauts-de-Seine.

Dans la vie il faut savoir faire des choix … trancher dans le vif … alors, soutenir 2 personnes qui se déchirent, n’est pas vraiment un acte de total désintéressement, car la ministre a vraisemblablement en point de mire les élections régionales de 2014 en Ile-de-France ...

Alors, si d’ici là un a plus de poids que l’autre …

***

François Fillon, sorte d'anti-Sarkozy du bling-bling … pas totalement … pas le bourgeois de province, sobre et austère … pas l’homme tranquille … un homme tout simplement.

Enfin, simplement … pas comme tout le monde tout de même :

vacances luxueuse en Egypte en fin d’année 2010 en partie offerte par l’ex Président Moubarak,

bon, tous ceux qui peuvent le faire le font,

mais … un autre grain de sable dans l’image :

via Charlie Hebdo qui nous apprend qu'à l'été 2009, lors d’un séjour en Toscane le Premier ministre s'est fait prêter une vraie Ferrari, par le PDG de la marque.

Mais comme le dit un proche du Premier ministre :

De tels « prêts » sont très courants « entre journalistes et constructeurs » …

Drôle de déclaration, il semble que François Fillon ne soit pas un « journaliste » pour tester un moteur …

Mais voilà … la seule différence entre lui et les citoyens, c’est qu’un président « l’aide » pour ses vacances, et qu’une marque prestigieuse lui « prête » une voiture.

Qui osera dire que la France vit à « deux vitesses » !!!

***

Coup de gueule

Ce qui est révoltant en politique ce sont d’un côté comme de l’autre, le lancement d’affirmations avec une bonne foi évidente, qui déstabilise l’adversaire, et qui sont souvent dans le fond du sujet une fausse révélation ou information.

La dernière en date vient de Jean-François Copé :

Mme Lebranchu, ancienne garde des Sceaux de Lionel Jospin, a dit récemment qu'il fallait supprimer des places de prison, pour passer de 60 000 à 43 000 places. Les Français victimes de l'insécurité apprécieront ...

Remise à niveau de cette phrase par Marylise Lebranchu, députée du Finistère à LEXPRESS.fr :

Les chiffres donnés par Jean-François Copé sont à la fois farfelus et tronqués. J'ai dit que l'on pourrait se contenter de 47 000 places de prison (56 500 à ce jour) à la condition que l'on crée 15 000 places de semi-liberté et que l'on développe les travaux d'intérêt général.

Bien sur, chaque camp quand des élections approchent y vont de leurs petits mots « vachards », mais, prennent-ils conscience que celles et ceux qui les soutiennent, aimeraient avoir de « vraies » infos, et pas de déformations qui arrange l’un ou l’autre.

A la semaine prochaine


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Flash-News 2215 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte