Magazine France

Pétition, piège à con(ne)s ?

Publié le 25 mars 2011 par Gédécé @lesechogaucho

Pétition, piège à con(ne)s ?Elle n’en finit pas d’enfler, la polémique… Pourtant, y a vraiment pas de quoi : qui ne s’est jamais fait abuser en signant, parfois dans la précipitation, une pétition et en le regrettant ensuite après avoir vu des détails qui fâchent, après coup ?

 Que Martine Aubry et Laurent Fabius retirent leur nom d’une liste après la co-signature d’une pétition parue dans le Nouvel Observateur, dans laquelle figure le nom de Tariq Ramadan (qui a même son blog à lui  !), personnalité particulièrement controversée,  je le comprends, le conçoit, et l’approuve : quelqu’un qui se revendique ouvertement du salafisme, variante fondamentalisme de l’Islam qui revendique au travers de deux mouvances, l’une traditionaliste et l’autre djihadiste, la continuation sans changement de l’islam originel,  ne saurait me rassurer pleinement sur les capacités de celui-ci à respecter notre système démocratique, n’ayant rien de modéré malgré l’apparence délicate, affectée, contrôlée et éminemment diplomate du personnage. Comme disait ma grand-mère, trop poli pour être honnête. (Des preuves ici).

 Moi, après, confronté à ce genre de situation, je m’en fous, je laisse quand même mon blaze, si je crois fortement  aux arguments exprimés, après avoir relu, j’assume, mais quand on est une personnalité publique, on ne peut pas se le permettre, vu que l’on sait que même un pet de mouche est aussitôt interprété comme une tentative d’attentat sur la toile cirée du pauvre militant d’extrême droite victime de la société de consommation confronté aux aléas de l’augmentation du coût de la vie,  infortuné occupant d’un pavillon de banlieue dont il n’arrive plus à rembourser les traites, coincé  entre ses nains de jardin et ses pièges à feux accompagnés ou pas c’est selon l’humeur et le degré de paranoïa d’un berger allemand ou d’un  rottweiler tout aussi injustement ostracisé que son maître…

 Mais il demeure que, venant de l’UMP, certains cris de vierges effarouchées apparaissent comme particulièrement hypocrites, pour reprendre la terminologie de Jean-Pierre Mignard, du PS. En effet, est-ce utile de rappeler à quel point l’attitude de ce parti en général et du gouvernement en particulier a de notoirement anti-démocratique et se montre un peu trop souvent ses derniers temps de nature à permettre la propagation de la peste… brune ?

 Ceci écrit, on peut en conclure que l’Ump qui avait forcément intérêt à allumer un feu de paille dont la fumée masquerait l’incendie qu’il a lui-même allumé… cet atmosphère irrespirable de xénophobie et d’islamophobie qu’il a lui-même tant contribué à  installer sur le ciel pourtant aujourd’hui bleu de France en courant après le FN…


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Gédécé 130147 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte