Magazine Conso

PPR invente le premier centre de R&D en luxe durable

Publié le 26 mars 2011 par Ecocentric
PPR invente le premier centre de R&D; en luxe durable
PPR HOME...
Avant de regarder plus en détail de quoi il s’agit, constatons que le recyclage est de mise au département marketing de PPR qui a malicieusement choisi de reprendre le titre du film de Yann Arthus Bertrand très largement sponsorisé par le groupe en 2009. C’est ce qu’on appelle de la « Com’ durable » : simple et efficace.
Pour rappel, PPR (ou Pinault Printemps Redoute, même si la chaîne de Grands Magasins a depuis été cédée) est un acteur français majeur du luxe regroupant de nombreuses marques :
Luxe : Gucci, Yves Saint Laurent, Bottega Veneta, Stella McCartney, Boucheron, Sergio Rossi, Balenciaga, Alexander McQueen, etc.
Mode & lifestyle : Puma, La Redoute, Vertbaudet, Cyrillus, etc.
Maintenant que nous sommes sûr de bien retenir le nom, essayons de savoir de quoi il s’agit, ce sera encore mieux. PPR HOME est la nouvelle Direction consacrée au Développement Durable de PPR qui devra apporter aux marques de PPR son expertise, son soutien et sa créativité. En quelque sorte, une espèce de laboratoire ou centre de recherche destiné à permettre aux marques du groupe d’aller au-delà de leurs propres initiatives et du modèle classique de Responsabilité Sociale d’Entreprise. L’ambition est d’établir de nouveaux standards en matière de développement durable et de pratiques professionnelles dans les secteurs du Luxe, du Sport & Lifestyle et du Retail. Les actions de PPR HOME visent donc non seulement à réduire et atténuer les impacts sociaux et environnementaux du Groupe, mais aussi à développer des projets « à impact positif » en faveur des populations et de leur environnement dans ses sphères d’activité.
PPR invente le premier centre de R&D; en luxe durable
Une ambition forte impulsée par François-Henri Pinault, PDG de PPR : « Ma vision stratégique pour PPR s’appuie sur la conviction profonde que le développement durable crée de la valeur. Il peut – et doit – conduire à un nouveau modèle d’entreprise particulièrement ambitieux, et devient un véritable levier de compétitivité pour nos marques. PPR HOME suscitera des approches novatrices et plus durables contribuant sur le long terme à un monde meilleur». Traduction : PPR veut faire plus d’argent mais plus intelligemment, but certes très matérialiste mais tout de même louable !
Je caricature car les missions de PPR HOME vivent au travers d’initiatives internes au groupe PPR au moyen d’investissements à but lucratif mais aussi via des initiatives externes à but non lucratif. Surtout qu’avant tout retour sur investissement, le groupe met la main à la poche : un budget annuel de 10 millions d’euros, indexé sur l’évolution du dividende de PPR, sera alloué à PPR HOME.
Les 3 premières initiatives de PPR HOME permettent de mieux toucher du doigt l’étendue du programme :
• Le “Creative Sustainability Lab” de PPR HOME, destiné à favoriser la créativité, l’innovation et le développement durable dans tous les secteurs d’activités du groupe. Un premier partenariat avec Cradle-to-Cradle® (littéralement « du berceau au berceau » comprendre « de la nature à la nature ») incitera à remettre en cause les approches conventionnelles de l’ensemble des produits et des activités : la méthodologie d’éco-conception Cradle-to-Cradle® se fonde sur l’idée que la “conception idéale” de produits et services doit dépasser les simples mesures de qualité – coûts, performance et esthétique – en tenant compte des objectifs supplémentaires répondant aux enjeux de responsabilité sociale et environnementale.
PPR invente le premier centre de R&D; en luxe durableSa méthodologie se fonde sur le concept de “cycle fermé” de la nature, qui implique l’intégration de la notion de durabilité sur l’ensemble du cycle de vie : de la stratégie à la fabrication jusqu’à la chaîne d’approvisionnement. Les résultats de cette approche sont mesurés selon une grille rigoureuse d’évaluation et de certification conduisant au label Cradle-to-Cradle®.
A venir donc le lancement de projets pilotes de développement de produits et d’aménagement de magasins selon cette philosophie. Je suis assez curieux de voir ce que ça peut donner au-delà de l’emballage biodégradable incrusté de petites graines permettant de faire pousser des fleurs en balançant ses ordures par la fenêtre…
PPR invente le premier centre de R&D; en luxe durable
• La compensation de 98 729 tonnes d’émissions de CO2 correspondant aux émissions résiduelles 2010 du pôle Luxe, de PUMA et du siège de PPR, atteignant ainsi l’objectif de neutralité carbone dans le cadre des Scopes 1 et 2 du Greenhouse Gas Protocol (Protocole sur les Gaz à effet de serre).
Pour cela, PPR HOME a choisi de travailler en partenariat avec la société Wildlife Works, apportant ainsi son soutien au projet de compensation REDD (Réduction
des Émissions résultant de la Déforestation et de la Dégradation forestière) au Kenya et
intégrant les besoins des populations locales et la préservation de la biodiversité.
• Mise en œuvre par PUMA, la marque phare du pôle Sport & Lifestyle de PPR, d’une démarche méthodologique pionnière visant à mesurer et à évaluer comptablement son exploitation des écosystèmes et son empreinte écologique. Il s'agit de l'étape initiale dans l'élaboration du tout premier Compte de Résultat Financier et Environnemental. C'est-à-dire que pour la première fois le rapport d’activité d’une entreprise ne s’intéressera pas uniquement à ses résultats financiers mais s’attèlera à inclure ses résultats environnementaux et prendre en compte son bilan environnemental. Un temps d’avance sur les futures normes comptables qui voudraient que l’entreprise de demain mesure ses coûts externes envers la société, cherchera à gérer leur réduction et en fin de compte s’efforcera de créer des externalités nettes positives ? Ce ne serait pas si mal…
PPR invente le premier centre de R&D; en luxe durable
PPR n’en est pas à son coup d’essai en matière de luxe durable : Stella McCartney est sans aucun doute LA marque du luxe bio, création d’un master en luxe durable à la St Martins School à Londres (l’une des plus prestigieuses écoles de mode au monde), collection New Vintage d’Yves Saint laurent, sponsoring du film écologique Home en 2009, lancement par Gucci en 2010 d’une nouvelle gamme de conditionnements réalisés en papier certifié 100 % FSC, etc.
Mais ce qui me plait particulièrement dans cette nouvelle initiative de PPR c’est l’idée que l’entreprise puisse conjuguer croissance rentable et développement durable et donc que la viabilité financière de la démarche place ce projet dans la durée au-delà des effets de mode ou de marketing. On attend donc de PPR HOME de trouver la solution pour faire du luxe durable de façon durable…

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Ecocentric 239 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines