Magazine Politique

2e TOUR DES CANTONALES DANS L’AISNE: 49,9 % ET TOUJOURS 28 CONSEILLERS GÉNÉRAUX POUR LA GAUCHE.

Publié le 28 mars 2011 par Letombe

CG_BUDGET_2011_vote_tribune

Le scrutin d’hier aura, dans l’Aisne, comme ailleurs confirmé la prédominance de la Gauche, le maintien d’une abstention forte malgré la légère amélioration du taux axonais de participation et l’ancrage du FN, notamment dans les cantons détenus par des personnalités UMP : 45,79 % face à Isabelle Vasseur dans le canton de Fère-en-Tardenois, et 41,67 % contre Jérôme Lavrilleux, sur Saint-Quentin Nord. La première paie comptant son « ni-ni » affiché et affirmé sur son territoire tandis que le second  appréciera l’effet boomerang de la consigne donnée par son Chef de file, Jean-François Copé.

Au final, la sanction est lourde pour le parti de Nicolas Sarkozy et pour le Président de la République. Au plan national, le PS totalise, en effet, 36,4 % des suffrages tandis que l’UMP ne passe pas la barre des 20 % (18,9%). Dans l’Aisne, la Gauche atteint 49,9 %. Yves Daudigny conforte donc sa majorité alors que, malgré neuf duels, dont cinq avec l’UMP, le Front national ne conquiert aucun canton.

Dans le rapport des forces politiques, les sortants se sont imposés avec des scores flatteurs comme ceux de Fawaz Karimet (PS), 75,87 % sur Laon-Nord ; Daniel Counot (IDG), 68,61 % sur Anizy ; Jacques Krabal (PRG), 66,53 % sur Château-Thierry ; Jean-Pierre Balligand (PS), 65,26 % sur Vervins ; Michel Collet (PS), 64,86 % sur Bohain ; Pierre-Marie Lebée (PS) 62,03 % sur Sissonne ;  ou Noël Genteur (IDG), 59,4 % sur Craonne.

Alors que la Droite avait ciblé Le Nouvion et Vic-sur-Aisne comme cantons à reprendre. En Thiérache, malgré la présence de Xavier Bertrand vendredi soir, Thierry Thomas fait mentir l’arithmétique politique et retrouve son siège avec 53,48 % alors que Jean-Luc Moraux, sur le Canton d’Alain Sautillet, totalise 54,39 % pour sa première participation. Avec les réélections d’Ernest Templier (UMP), 66,69 % sur Braine; de Philippe Timmerman (Divers Droite), 61,6 % sur Neufchâtel, et de Colette Blériot (UMP), 61,43 % sur Saint-Quentin Centre, tous trois bénéficiaires du front républicain appelé par le PS face à des candidats FN, l’équilibre départemental ne varie pas avec les succès d’Annick Venet (Divers Droite), 55,8 % à Vailly.

Jeudi matin, Yves Daudigny comptera donc sur vingt-huit voix alors que les deux groupes de Droite ne pourront en espérer que la moitié.

à lire :

Martine Aubry : «Les Français ont ouvert aujourd’hui la porte du changement. Ce soir tout commence.»


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Letombe 131283 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines