Magazine Santé

CANCER COLORECTAL : Mardi 29 mars, les gastroentérologues vous proposent un dépistage gratuit – InVS et Inca

Publié le 28 mars 2011 par Santelog @santelog

CANCER COLORECTAL : Mardi 29 mars, les gastroentérologues vous proposent un dépistage gratuit  – InVS et IncaCe mardi, et pour la 3ème année, une Journée Portes Ouvertes, de dépistage gratuit dans les cabinets médicaux, les cliniques et les hôpitaux est organisée à l'initiative du Club de réflexion des Cabinets et Groupes d'Hépato-Gastroentérologie (CREGG). Favoriser l'adhésion et la fidélisation aux programmes de dépistage et réduire les écarts entre les taux de participation, fait partie des mesures du Plan cancer 2009-2013, pour lutter contre les inégalités d'accès et de recours aux dépistages des cancers. Le dépistage du cancer colorectal, second cancer le plus mortel en France, reste malgré de nombreuses campagnes, très insuffisant avec un taux de participation de 34% des 17 millions de personnes concernées. Pourtant, le dépistage du cancer colorectal permet d'identifier la maladie à un stade très précoce de son développement et de détecter des adénomes, avant qu'ils n'évoluent vers un cancer.

CANCER COLORECTAL : Mardi 29 mars, les gastroentérologues vous proposent un dépistage gratuit  – InVS et Inca
En France, le cancer colorectal, c'est près de 40.000 nouveaux cas estimés en 2010, le 3e cancer le plus fréquent derrière le cancer de la prostate (71.500 nouveaux cas) et le cancer du sein (52.500 cas). Le cancer colorectal, avec environ 17.400 décès estimés en 2010, est la deuxième cause de mortalité par cancer en France après le cancer du poumon.


Le programme de dépistage organisé du cancer colorectal, mis en place depuis 2009 sur l'ensemble du territoire, s'adresse aux hommes et aux femmes âgés de 50 à 74 ans, invités tous les deux ans à se faire dépister. Près de 17 millions de personnes sont ainsi concernées par ce programme. Le dépistage reste encore insuffisant avec une participation nationale, l'année dernière, de 34 % (36,5 % chez les femmes et 31,4 % chez les hommes), et de fortes disparités selon les régions. C'est pourquoi les gastro-entérologues vous proposent ce dépistage gratuit.


Le rôle clé du médecin traitant : L'Institut national du cancer lance donc à nouveau, le mois de mobilisation nationale contre le cancer colorectal. Un nouveau programme d'information et de communication est ainsi déployé. Ce mois doit encourager le passage à l'acte des personnes de plus de 50 ans, en les incitant à parler du dépistage avec leur médecin traitant. En effet, c'est le médecin traitant qui remet le test de dépistage à son patient, or le sujet du dépistage du cancer colorectal n'est aujourd'hui pas suffisamment abordé en consultation.


« Dès 50 ans, c'est le moment… de parler du dépistage du cancer colorectal à mon médecin » : Un concept de l'Institut du Cancer relayé par une campagne TV diffusée du 7 mars au 24 avril, une campagne radio diffusée du 14 mars au 19 avril, une campagne presse diffusée notamment dans la presse quotidienne régionale, un film pédagogique sur internet pour rappeler les bénéfices et les modalités concrètes du dépistage et des actions ciblées.


Les acteurs locaux (structures de gestion des dépistages, professionnels de santé, caisses d'assurance maladie, associations…) ne sont pas oubliés, ils mèneront des actions d'information sur le terrain tout au long de ce mois de mars à l'aide des nombreux outils mis à leur disposition.


Sources : CREGG Liste des médecins participants à la 3ème Journée Portes ouvertes  Institut de veille sanitaire (InVS), InCa

CANCER COLORECTAL : Mardi 29 mars, les gastroentérologues vous proposent un dépistage gratuit  – InVS et Inca
Accéder aux dernières actualités sur le Cancer colorectal, à l'Espace Cancer



Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Santelog 71170 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine