Magazine High tech

Yakuza 4 : En pleine action au cœur de la mafia japonaise !

Publié le 28 mars 2011 par Blogjeuxvideofree

Pour ceux qui ne connaissent pas la série, Yakuza 4 est un jeu d’action à la troisième personne se déroulantdans le quartier de Kamurochô où le jouer peut évoluer librement en incarnant tour à tour4 personnages hauts en couleurs à l’intérieur de 4 chapitres vous mettant dans la peau d’Akiyama, un prêteur sur gages, de Saejima, un fugitif condamné à mort, de Tanimura, un ancien flic, et de Kiryû Kazuma, le héros de la série. Chacun, dont le passé est longuement décri au fil du temps, dispose d’une manière d’agir, d’une psychologie et d’une motivation qui lui est propre. Lordsavoy revient sur le jeu développé et édité par SEGAsorti le 18 Mars en France en exclusivité sur Playstation 3

Yakuza 4 : En pleine action au cœur de la mafia japonaise !

Vous débutez le jeu dans le rôle d’Akiyama, un séduisant prêteur sur gages dont les méthodes et tests pour accepter d’accorder les prêts sont parfois quelque peu singuliers.

L’utilisation du japonais comme unique langue du jeu avec les sous titres en anglais est de mise. Fort heureusement je suis bilingue, mais qu’en est il d’un jouer français qui ne maitrise pas du tout la langue de Shakespeare ? En ce qui me concerne, cela permet au titre de revêtir une authenticité tangible. L’immersion est naturelle au gré des nombreuses cinématiques et dialogues entre les personnages qui peu à peu dévoilent et développent l’intrigue, peut être à outrance, car souvent on est impatient d’entrer en action et une narration très poussée par moment traduit quelques lourdeurs. Mais vous l’aurez compris, le scénario et la mise en scène sont deux éléments clés de la réussite du titre qui motive notre implication dans l’aventure sans pouvoir décrocher de sa manette, notre curiosité sans cesse stimulée, malgré une progression impliquant de perpétuels aller retour dans les rues du quartier de Kamurochô. Vous explorerez les ruelles étroites, les toits, les couloirs du métro avec ce sentiment de liberté conditionnée par une trame narrative vous amenant à suivre de prêt vos objectifs et avancer dans le jeu avant de pouvoir pleinement bénéficier des quelques incartades franchement récréatives prolongeant le plaisir de jeu.

Yakuza 4 : En pleine action au cœur de la mafia japonaise !

Coté jouabilité, même si le gameplay manque un peu d’originalité, la sauce prend vu que les 4 personnages contrôlés tour à tour adoptent un style de combat bien distinct ce qui donne lieu à des affrontements variés pour un regain de motivation à régler leurs comptes aux street punks et autres ennemis qui évoluent dans le quartier. Akiyama adopte un style de combat vif, nerveux, rapide et acrobatique ce qui est bien jouissif sur les finish avec coups de pieds dans la bouche. Plus balèze ettrès déterminé après un long séjour en prison, Saejimava privilégier le corps à corps en saisissantmêmes les adversaires bien baraqués. Alors que Tanimura suivra un mode opératoire à l’opposé de part des esquives et des contre-attaques furtives et redoutables. Au fur et à mesure que l’on donne des leçons aux petits caïds de la rue etc. on obtient des points à répartir à notre guise dans les talents de chacun des personnages pour acquérir de nouvelles techniques (combat au sol, contre attaques, coups de pieds etc.)ce qui permet de reconcevoir la façon de négocier les combats. Les combats se déroulent souvent au milieu d’une rue dans une zone restreinte délimitée par la foule ou l’on peut interagir avec les objets et les jeter sur les adversaires. Si eux-mêmes sont équipés de barre de fers, couteaux, pistolets, il est alors possible de les désarmer d’un bon coup de pied et d’utiliser leurs armes contre eux lorsqu’on est en état de ‘’Heat’’. Par moment il faudra fuir, à d’autres il faudra vous lancer dans des courses-poursuites. Une action somme toute suffisamment variée pour convaincre, sans compter les phases d’exploration pouvant flirter avec l’infiltration.

Graphiquement force est de constater que techniquement nous sommes un peu loin de nouveaux standards mais on appréciera (ou pas) le caractère photo-réaliste des visages et des environnements rendant le tout très crédible et donnant lieu à une immersion complète dans l’histoire. La bande son est bien calibrée en fonction des situations,la VO japonais convaincante.Une durée de vie bonne pour ce type de jeu, il ne vous faudra pas moins d’une bonne vingtaine d’heures sans compter les nombreuses distractions proposées.

Yakuza 4 : En pleine action au cœur de la mafia japonaise !

En conclusion, Yakuza 4 qui mise sur l’intégration de phases de bagarres au sein d’une progression haletante ayant attrait à celle d’un jeu d’aventure propose un nouveau volet original laissant place à davantage de possibilités dans l’action de chacun des protagonistes bien distincts, ce qui accorde un nouveau souffle à la série.

yakuza 4


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Blogjeuxvideofree 304 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog