Magazine Poésie

Mіkіe95 : pоème А L INSTАR DЕ MОDЕLЕS

Par Illusionperdu @IllusionPerdu

A L INSTAR DE MODELES

A toi, petit insolent,

qui t'amuses,

de ces vieilles idoles,

et de leurs muses.

De ce Ferrat chanté par Aubray,

Mademoiselle Girardot, grande madame Marguerite,

alors que les tiennes,

fréquentes de drôles d'écoles,

pour n'être que des feux follets

Ils ne sont même pas conscients,

de tout ce que d'eux, ils héritent,

moi fier que dans mes veines,

coule Brel, Brassens, Férré,

que me pardonnes tous les oubliés.

Bien sur que dans ta génération,

d'autres fleurs écloreront,

à cela rien d'ironique,

mais ce sera à la sueur de leurs mérites.

Alors, a toi petit idiot,

qui m'est quand même bien sympathique,

que peu importes le temps et la musique,

quand on y trouves que du grand et du beau.

PAEPEGAEY Michel


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Illusionperdu 3193 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines