Magazine

Les cantonales: tout le monde s'en fout

Publié le 28 mars 2011 par Fred Camino @elc95
Les cantonales: tout le monde s'en fout
Finalement à lire les commentaires des cantonales dans les médias et les blogs, ces élections se seront passées quasiment dans l’indifférence générale, heureusement que le FN a réveillé un peu les journalistes sinon je n'ose même pas imaginer dans quelle ambiance se serait passé les deux tours.
Après la branlée de l'UMP au premier tour et la polémique sur le ni-ni en consigne donné par Sarkozy, j'avais un peu hâte, quand même, de voir les résultats du deuxième tour, mon canton d’électeur ne votait pas mais mon canton d'habitant lui votait, je ne suis pas encore inscrit depuis 4 ans mais j'avoue que j'aurais fait partie de l'abstention, je ne connais pas le canton ni ceux qui se présentaient.
Bon, mon département, le Val d'Oise, est repassé à droite, le seul d'ailleurs, mais ma voix n'aurait pas changé grand chose au final et je ne suis pas à plaindre dans mon village. De toute façon, Didier Arnal, président PS sortant, le reconnaît lui-même, les élections étaient mal barrées à cause de la division de la gauche et du PS lui-même, ça la fout mal pour l'image du fief de DSK.
Non, ce qui est hallucinant dans ces élections, c'est quasiment le rien à foutre général, les électeurs, les politiques sont dans le même lot, quand on voit la gauche n'ayant presque aucune réaction alors qu'elle a mis une bonne branlée au parti de Sarkozy, je me dis que l'année qui reste avec les primaires et le choix du candidat ne va vraiment pas être facile. La bonne nouvelle, c'est qu'il y a de plus en plus de femmes élues au PS.
Le pire est quand même l'attitude de l'UMP, ce parti se fait déglinguer par le PS d'un coté et le FN de l'autre, ce qui était prévisible tellement l'UMP veut imiter le FN mais après le deuxième tour, les cadors de l'UMP nous refont le coup de ni-ni, ni victoire ni défaite! Comme méthode Coué, il n'y a pas mieux, les gars n'ont pas perdu mais les autres n'ont pas gagné! Le terrain était impraticable, l'arbitre mauvais et par manque de chance les autres ont mis 3 buts.
Dans les petites phrases prononcées après les élections on en trouve des bonnes:
Pour Sarkozy, "il n'y a ni victoire de la gauche, ni de la droite, encore moins du FN"
Fillon: "La gauche progresse, mais le recul de la majorité est moins importante qu'annoncée"
Hortefeux: " C'est loin d'être la bérézina, mais c'est loin d'être le soleil d'Austerlitz"
Copé: "Et dans le Nord on prends plusieurs siège!"
Ça minimise à fond, ça fait presque comme si il ne s'était rien passé, ça cause la langue de bois comme jamais et après on se demande pourquoi il y a tant d'abstention puisque de toute façon il n'y a jamais de perdants et dire qu'on remet ça dans 13 mois.
J'espère que nos gouvernants, quand ils nous parlent du nucléaire et des nuages radioactifs du Japon, ne soient pas sur le même mode de langage parce que sinon, je vais vraiment commencer à m'inquiéter pour l'avenir.
[photo]

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Fred Camino 589 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog