Magazine Info Locale

La pollution à Lille au 18ème siècle

Publié le 28 mars 2011 par Esquermoise
Les multiples bras de rivières, la Deûle, le Becquerel, la Rivièrette, l'Arbonnoise s'attardent, débordent, se chargent d'immondices...mais ils sont utiles aux brasseurs de bière, blanchisseurs de linge et de fil, rouîsseurs de lin, aux teinturiers.
Au 18ème siècle, Lille est insalubre. Les eaux-vannes et le contenu des latrines sont achetés par les "bernatiers", qui recueillent ce "bren" dans des tonneaux peu étanches, qui stationnent longtemps devant les estaminets.
La législation tend à assainir la situation:
Défense d'élever des porcs dans la rue.
D'amonceler le fumier des vaches.
De jeter les déchets de poissons dans les égouts.
D' encombrer les rues avec des charrettes.
Les poissons ne survivaient plus !
Source: L. Trénard
La pollution à Lille au 18ème siècle

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Esquermoise 113 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine