Magazine High tech

Le Sony Reader PRS-650 en rupture de stock mondiale

Par Ebouquin

Le Sony Reader PRS-650 en rupture de stock mondialeDepuis la sortie de sa dernière gamme (en septembre 2010), la société Sony s’est faite plutôt silencieuse sur le terrain de la lecture numérique. Pourtant, on aura bien tort de croire que cela serait la conséquence d’un manque de succès des readers de la marque. Bien au contraire. En effet, depuis plusieurs semaines, le Sony Reader Touch Edition (ou PRS-650) devient de plus en plus difficile à trouver et connaît la rupture de stock dans certains pays, notamment en France.

Le Sony Reader PRS-650 en rupture de stock mondiale
En effet, impossible de l’acquérir sur FNAC.com ni même sur la boutique officielle Sony. Impossible de passer commande sur les deux sites et l’on est renvoyé à revenir ultérieurement. Les plus intéressés par le produit arriveront encore à le trouver dans certains FNAC ou Darty. Le blog américain Goodereader signale également les même difficultés à trouver le dernier né des readers Sony. D’après son rédacteur, la raison de ces problèmes de stocks viendrait du succès que rencontre le reader sur un nouveau marché : le Japon.

En effet, mis à part l’historique Librié, Sony n’avait pas trouvé utile de commercialiser ses readers sur son marché historique. Ainsi, les PRS-505 et autres PRS-600 ou PRS-300 étaient uniquement distribués en Amérique du Nord et en Europe. Mais les choses ont changé et le papier électronique semble avoir séduit les utilisateurs nippons. Pourtant, le Sony Reader PRS-350 est toujours disponible. Comment expliquer cette différence? Grâce à son écran 6 pouces, le PRS-650 s’ouvre à la lecture d’un catalogue plus large de contenus, notamment de mangas au format PDF, une denrée locale

;-)
. Cet élément, qui peut sembler anodin, peut expliquer la rupture de stock du Touch Edition alors que le Pocket Edition est encore présent sur les étals.

Sony est tiraillé entre la forte demande pour l’un de ses readers et des capacités de production en flux tendu. En effet, le fort succès des écrans E-Ink ne laisse pas la place aux mauvaises estimations et les carnets de commandes des fabricants sont déjà remplis. Ce problème ne risque pas de se résoudre tout de suite. Espérons qu’il ne faudra pas attendre la prochaine révision de la gamme Sony Reader car cette cuvée 2010 était un bon cru, même si l’absence de connexion sans-fil fait peut s’avérer gênante.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Ebouquin 10420 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines