Magazine Focus Emploi

Leçon de marketing #3 : Le stand du père Marcel fait un carton

Publié le 28 mars 2011 par Atelierdunet
Share

Avec les beaux jours arrivent les premières brocantes et vide-greniers.

Qui dit brocante, dit marché et qui dit marché, dit marketing.

Alors en me promenant dimanche dernier sur le vide-grenier de mon village je me suis demandé pourquoi certains stands marchaient bien et d’autres pas du tout.

vide grenier Leçon de marketing #3 : Le stand du père Marcel fait un carton

Intéressons nous d’abord aux stands devant lesquels personne ne s’arrête…

Mr et Mme Tout le monde

Mr et Mme Toute le monde ont fait leur nettoyage de printemps et on mis de côté tout ce dont ils ne se servent plus pour la brocante.

C’est ce que j’appelle les stands « vieille vaisselle » : On y vend toute la vaisselle qu’on utilise plus, verres assiettes, couverts etc.

Qui a envie de manger où de boire dans de la vaisselle ayant appartenu à on ne sait qui ? Réponse : Personne !

Et même si il existait un petit marché pour cela, l’offre est tellement grosse (70% des stands sont des stands « vieille vaisselle ») que vous n’auriez aucune chance d’écouler votre stock de verres à moutarde.

Ici l’équation est toute simple : On a des vieilleries sur les bras et on veut les vendre, même si ces trucks n’intéressent personne, on essaie quand même, c’est le principe de la brocante et on aura pas de regrets en emmenant tout ça à la déchetterie le lendemain.

Marcel et son stand de vieux outils

Un peu plus loin je vois une foule agglutinée devant un stand.
Je m’approche et je note que l’attroupement est presque exclusivement masculin.

Je me dis « En voilà un qui est plus malin que les autres, il a trouvé une offre adaptée aux hommes qui accompagnent leurs femmes qui sont là pour les frippes »

En m’approchant encore je découvre que ce stand est tenu par un bonhomme genre « Papy de la campagne » avec une grosse moustache, un gros ventre et un bleu de travail : Rien du bonimenteur ou du représentant de commerce qu’on voit parfois haranguer les foules sur les marchés.

En fait le bonhomme revend des vieux outils remaniés par ses soins : lots de clés à molettes, marteaux, râteaux, ciseaux à bois, tournevis… Et même des outils dont je ne soupçonnais même pas l’existence et que les fins connaisseurs ne doivent pouvoir trouver que chez lui.

« De plus en plus malin » me dis-je, voilà un type qui a une idée. On peut même dire qu’il a trouvé un créneau, une niche.

Je ne suis pas prêt de prendre mes repas dans de la vaisselle d’occasion mais par contre je n’aurai aucun mal à utiliser (3 fois par an puis stocké au fond du jardin ou dans une cabane) un marteau ou une pelle achetée 1 ou 2€ à la brocante.

Le père Marcel (je l’appelle comme ça car il me rappelle quelqu’un) a tout compris au business :

  1. Il récupère des vieux outils : coûts de production quasi-nuls, j’imagine qu’au pire il achète ça au prix de la ferraille
  2. Il les bricoles, les nettoie, les répare et les remet en état
  3. Il les revend 300 ou 400 fois ce que ça lui à coûté (Une marge à faire pâlir les plus gros industriels)
  4. Il fait un métier qu’il aime et c’est un passionné : Il faut le voir conseiller ses clients et raconter comment il répare ses outils, il est intarissable !
  5. Son offre répond à un réel besoin : personnellement je préfère acheter les outils de Marcel que ceux qui sont fabriqués en Chine et qui coûtent 10 fois plus cher

Faites fortune avec la méthode du Web-gourou Marcel

Voilà maintenant ce que je pense :
Si on veut développer son entreprise et réussir à gagner de l’argent avec le web, il faut faire exactement comme fait Marcel :

  1. Trouver une offre, un produit qui répond à un besoin réel, qui correspond aux attentes et aux besoins d’un marché
  2. Faire en sorte que cette offre soit très spécialisée et peu concurrentielle (une niche : j’en parlais ici)
  3. Faire en sorte que cela corresponde à un domaine qui vous passionne (je crois que les meilleurs vendeurs sont naturels et aiment vraiment leur produits)
  4. Optimiser les coût de production et de distribution

Voilà, maintenant on a la technique alors au boulot ! (ça vaut pour moi aussi)


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • Prix Marcel Boussac 2010

    Prix Marcel Boussac 2010

    Lire la suite

    Par  Altim58
    AUTRES SPORTS, SPORT
  • ça te servira de leçon !!!!

    Le nombre de fois où j'ai entendu cette phrase quand j'étais môme. ça te servira de leçon....dès qu'on faisait une connerie...ça te servira de leçon..tu mangeai... Lire la suite

    Par  Bm
    HUMOUR, NOUVELLES, TALENTS
  • Petite leçon

    Evidemment, on attendait plutôt Jean-Claude Van Damme sur les questions d’autodéfense. Toi femelle seule dans la jungle urbaine, lui gros vilain pas beau se... Lire la suite

    Par  Mameriniak
    HUMOUR, PEOPLE
  • Marcel...

    Marcel...

    La pipette de Marcel ne chauffera plus. Les mondes du vin, du Beaujolais et du Vin naturel sont en deuil. L'info circule depuis ce matin sur Facebook et il est... Lire la suite

    Par  Olif
    CUISINE, LE VIN
  • Leçon d'impolitesse

    Leçon d'impolitesse

    Je ne savais pas que les progrès technologiques devaient se faire au détriment de la politesse.Je m'explique.Mis à part quelques réfractaires que je connais,... Lire la suite

    Par  Nikki59
    A CLASSER
  • Hommage à Marcel Lapierre

    Disparition d'un grand homme du vin : Marcel Lapierre producteur en Morgon Beaujolais. A sa manière, il incarnait un vrai mouvement inspiré au départ par Jules... Lire la suite

    Par  Dupere
    CONSO, LE VIN
  • Didier Marcel, peintre de la nature

    Didier Marcel, peintre nature

    Pendant que la foule se pressera à côté, attirée au Musée d’Art Moderne de la Ville de Paris par le scandale et la censure politique, allez donc paisiblement à... Lire la suite

    Par  Marc Lenot
    BEAUX ARTS, CULTURE, EXPOS & MUSÉES, SORTIR

A propos de l’auteur


Atelierdunet 67 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte