Magazine Bourse

Paiement minimum sur Visa: Le pétard de Desjardins!

Publié le 28 mars 2011 par Fabien Major @fabienmajor

Paiement minimum sur Visa: Le pétard de Desjardins!Desjardins va faire passer son paiement minimum mensuel sur les cartes de crédit VISA de 3 à 5%. Ceci dans un but d’éducation et de sensibilisation du public sur l’épargne et les dangers de l’endettement!

Permettez-moi de m’étouffer!!!! Si on voulait tant rendre service aux citoyens, on abaisserait du même coup, les taux de la carte Classique de la même proportion (40%) et on l’a ferait passer de 19,4 à 11%! LÀ, on aiderait les clients à rembourser plus vite le capital et on améliorerait les bilans financiers des familles!

Cette mesure qui fait passer le paiement minimum de 3 à 5% n’est pour moi que de la poudre aux yeux et servira ENCORE à améliorer le formidable bilan de Desjardins. Belle opération de relation publique!

Elle arrive dans un bon moment. La grogne des villageois commence à ternir son image. Depuis janvier, des villages se heurtent à une mesure propre au corporatisme des grandes banques. On ferme des caisses, des guichets et des comptoirs peu rentables! Certaines municipalités n’auront carrément plus d’institution financière. En voulant défendre leur précieuse ristourne, ils préfèrent pénaliser les populations.

La vie est faite d’exceptions, il me semble. Avec des excédents avant ristourne en hausse de 34% à 1,4 milliard, Desjardins ne nous fera pas verser de larme sur la faible rentabilité des caisses de villages. Si madame Leroux veut réellement innover et bâtir sur le long terme, il faudrait que Desjardins cesse de jouer les banquiers et redevienne une coop avec des conditions de prêts et de dépôts réellement plus équitables et avantageuses pour les membres. Quiconque magasine un peu ses produits financiers s’aperçoit rapidement que l’oeuvre d’Alphonse se fait maintenant dépasser de tout bord tout côté.

ING avec les comptes bancaires, Manuvie avec les assurances vie et placements garantis, TD avec les hypothèques, BMO avec ses prêts, RBC avec ses fonds communs, Banque Nationale avec sa gestion privée… Le consommateur a vraiment le choix. Ne nous racontons pas d’histoire, ce n’est pas une ristourne qui le fera changer d’idée!


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Fabien Major 12992 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog