Magazine Médias

How I Met Your Mother [6x 19]

Publié le 28 mars 2011 par Lulla

dnes_season4_himym_barney_m

Legendaddy // 8 o3o ooo tlsp.

44030376

vlcsnap_79601

   J'ai beau apprécié l'effort considérable des scénaristes pour donner de la profondeur au personnage de Barney ces derniers temps, je ne suis pas convaincu par le résultat. Autant ils ont bien réussi leur coup avec Marshall, autant avec Barney, on reste dans la caricature facile, qui n'émeut pas beaucoup. Dans un premier temps, Jerome, le père de celui-ci, nous est présenté comme une copie conforme de son fils. Les blagues habituelles sur l'alcool et les femmes fusent donc logiquement. On est en terrain plus que connu, battu et rebattu. On sourit mais on s'ennuie quand même un peu. Puis l'on découvre, par un twist pas si étonnant, que Barney a menti : son père est à peu près tout l'inverse de lui. Le juste milieu, ça n'existe visiblement pas. Ce qui conduit à une intervention du Scooby Gang et à une réconciliation, bien qu'il n'y ait pas vraiment eu dispute, entre le fier Barney et son fils. La toute fin reste en demi-teinte, histoire d'y consacrer un deuxième épisode rapidement. On laisse quelques parts d'ombre pas très discrétement : Barney ne rencontre pas sa soeur, une dénommée Carly. De là à imaginer qu'elle pourrait être la "mother"... ou peut-être que Barney se rendra compte dans quelques épisodes qu'il a déjà couché avec sa soeur ? Nope. CBS. Too Much. Jolie performance de John Lithgow en tous cas, plus proche ici de son registre habituel que de sa performance incroyable dans Dexter en trinity killer.

   Les scénaristes nous ressortent soudainement la maison de Ted, portée disparue depuis la saison dernière il me semble. Je n'ai pas trouvé le lien avec l'histoire de Barney particulièrement judicieux mais on va dire que c'est mieux que pas de lien du tout ! Le reste de l'épisode consiste à pointer du doigt les travers de Lily, Marshall, Robin et Ted. Un truc qu'on a l'impression d'avoir déjà vu mille fois et l'on s'étonne un peu de ne découvrir qu'au bout de six saisons certains détails... On va dire que c'est le système de narration qui veut ça. Il est bien pratique parfois. En tous cas, l'exagération dont font l'objet Lily et Robin est à la limite du ridicule, là où Marshall s'en tire un peu mieux. 

// Bilan // J'attendais avec une certaine impatience la rencontre entre Barney et son vrai père depuis longtemps et je ne peux pas m'empêcher d'être déçu. Ce n'était pas à la hauteur de mes espèrances malgré les talents conjoints de Neil Patrick Harris et John Lithgow. Le reste de l'épisode étant anecdotique, il faut se contenter de peu.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Lulla 626 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte