Magazine Rugby

La journée de Top 14 vue par l'oeil de Benezech

Publié le 28 mars 2011 par Pierre Salviac

Les matchs de ce week-end ont dיlivrי un nombre finalement important de surprises. Parmi celles-ci, les dיfaites consיquentes de Toulouse et de Clermont, soit le Champion d’Europe et de France au tapis, excusez du peu ! Tentative d’explications...

I- Racing-Mיtro et Toulouse, une illusion d’optique :

Le Racing-Mיtro a battu le Stade Toulousain par plus de 40 points, ce qui laisse penser que les Parisiens ont pris l’ascendant sur le champion d’Europe et se positionnent comme un favori au titre national. C’est vrai et faux א la fois.

Vrai, car la dיmonstration Parisienne en termes de soliditי, autant sur la densitי physique, que sur l’organisation dיfensive et la maמtrise du jeu a יtי criante face א l’יquipe type du champion d’Europe. Marquer plus de 40 points א Toulouse est un exploit qui n’est pas א la portיe de beaucoup d’יquipes en France, et mךme en Europe. Dominer physiquement, et mךme dיvelopper son jeu, comme le Racing-Mיtro a pu le faire positionne l’יquipe Parisienne dans les plus grosses cylindrיes du championnat, au mךme titre que Toulouse, Clermont et Perpignan. C’est dיjא beaucoup. Pas encore un champion, mais un prיtendant, א coup s�r.

Faux, car Toulouse יtait, ce week-end, plus affaibli qu’il n’y paraמt. Il n’est pas grand devin pour deviner que les Servat, Dusautoir et autres Clerc et Mיdard sont fatiguיs par le Tournoi qui vient de s’achever. Que Jauzion et Poitrenaud sont aussi touchיs psychologiquement par ce qui a יtי dit sur eux, notamment par le sיlectionneur. Guy Novטs a fait l’erreur de vouloir aligner tous ces joueurs alors que, dans le mךme temps, il gardait sur la touche un Florian Fritz ou un Picamoles. L’entraמneur Toulousain voulait א la fois prיparer le quart de finale de Coupe d’Europe et, certainement aussi, laver l’affront des 30 points encaissיs dans ce mךme stade de France contre le Stade Franחais, plus tפt dans la saison. Cette erreur a failli co�ter sa Coupe du Monde א Thierry Dusautoir qui, יpuisי, en cette fin de match, n’avait plus la force de lutter contre le plaquage des Parisiens. Elle a, en tout cas, co�tי cher aux Toulousains qui ont pris une leחon de rugby et donnי l’impression qu’un fossי existe entre ces 2 יquipes. La diffיrence de densitי physique entre les 2 יquipes est une illusion d’optique que les Toulousains sauront certainement corriger pour la fin de la saison...

II- Agen, le magnifique travail des entraמneurs :

Agen a battu Clermont 26 א 17, aprטs avoir menי 26 א 10. C’est dire si l’יquipe Agenaise monte en puissance et est en train de faire la preuve qu’elle mיrite sa place en Top14. C’יtait loin d’ךtre gagnי en dיbut de saison oש les Agenais souffraient d’un manque de puissance et d’un peu ambitieux mais manquant de rיalisme face א des יquipes expיrimentיes. Grpגce au travil de Christian Lanta et de Christophe Deylaud l’יquipe du Lot et Garonne a rיussi א franchir pas mal de palier jusqu’א battre le Champion de France. Ils ont rיussi א alourdir leur pack en trouvant un bon יquilibre avec l’apport des Iliens Fonua et Fa’aoso, des Sud-Africains Badenhorst et Senekal ( excellente recrue dont Toulon ne faisait pas grand chose ) tout en assurant la continuitי avec Monrobot et Narjissi notamment. Rיsultat les Agenais sont capa&bnles, par sיquences, d’imposer une certiane puissance et de tenir tךte א leurs adversaires, mךme les Clermontois...... Suitehttp://loeildebenezech.metrofrance.com/


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Pierre Salviac 37 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazines