Magazine Médias

Le croque-monsieur sans cuisson coûte sa place en finale à... (ben non, je le dis pas, lisez le post !)

Publié le 29 mars 2011 par Poclatelephage
Le croque-monsieur sans cuisson coûte sa place en finale à... (ben non, je le dis pas, lisez le post !)A peine le quart de finale digéré, je me suis attaquée à la demi-finale de « Top chef ». Dès les premières images, le mage Marylin de « Secret Story 2 » qui sommeille en moi a eu une intuition : Pierre Sang allait être le premier qualifié et Stéphanie serait éliminée au terme de la soirée. Le mage ayant été aiguillé dans sa première intuition par une image que M6 a à nouveau laissé traîner dans sa bande-annonce, il ne s'est pas trompé, la seconde a paru presque jusqu'à la dernière seconde exacte mais...je laisse évidemment planer le suspense.
Le croque-monsieur sans cuisson coûte sa place en finale à... (ben non, je le dis pas, lisez le post !)
« Valse avec l'agneau »
Les candidats ont dans un premier temps du décliner, revisiter voire sublimer, car ils font très bien les trois, l'agneau en quatre temps, d'où mon titre extrêmement approprié.
Yannick Alleno est désormais un fidèle de « Top Chef ». Le cuisinier triplement étoilé a surveillé comme le lait sur le feu les quatre tops chefs éventuels et j'ai évidemment immédiatement paniqué pour Pierre Sang, qui a sué encore plus que d'habitude sous les yeux du grand chef. C'est finalement Fanny qui a totalement paniqué et foiré toute sa recette en perdant ses moyens face à un mentor potentiel. Paul Arthur s'est lui contenté de proposer de servir des restes dans un trois étoiles, ce qui tend à démontrer qu'il n'était pas au top de sa lucidité non plus.
Au final, alors que Yannick Alleno avait beaucoup raillé Pierre Sang ou que le montage tendait à nous démontrer que le cador des fourneaux avaient plus ridiculisé ce candidat que les autres, l'outsider a emporté la première épreuve, écoeurant littéralement ses camarades de jeu. D'ailleurs, Stéphanie l'a bien expliqué à la caméra, face à Fanny et Paul Arthur, elle se sentait en difficultés, sous-entendu si ce tocard de Pierre Sang était encore là, au moins j'aurais des certitudes. Pan dans les dents, Stéphanie !
Le croque-monsieur sans cuisson coûte sa place en finale à... (ben non, je le dis pas, lisez le post !)
Cauchemar en cuisine....pour le téléspectateur surtoutSa situation ne s'est pas améliorée avec la deuxième épreuve chiantissime à l'écran, qui consistait pour les candidats à reproduire au détail près le plat de Philippe Etchebest, le Gordon Ramsay français, enfin le chef qui a accepté de prendre sa place dans le futur « cauchemar en cuisine » de M6.
Fanny, en état de grâce depuis le quart de finale malgré son plantage au Meurice, a produit selon le cuisinier doublement étoilé un plat digne d'une grande table. Son papa, juge pour l'occasion, avait pourtant préféré l'assiette de Paul Arthur.
A un croque-monsieur près
Les deux favoris du départ, Stéphanie et Paul Arthur, sont donc contraints de s'abaisser à cuisiner des plats de rue dans une camionnette. Le candidat mâle a avoué n'avoir jamais cuisiné une pizza et Stéphanie a semblé vraiment contrariée de devoir mettre son talent au service des burritos. Mais, bon, au moins cette épreuve ressemblait à une épreuve de « Top chef » dans son côté ludique et inattendu.
Comme si la soirée ne nous avait pas semblé assez longue, alors que la messe semblait dite, et que le jury populaire avait désigné quasiment à l'unanimité Paul Arthur comme grand vainqueur - Stéphane Rotenberg nous avait prévenu habilement, le public et les chefs sont rarement d'accord – les jurés du concours ont préféré désigner Stéphanie comme meilleure cuisinière de rue, alors que de l'avis général, ses plats n'étaient pas commodes à manger sur le pouce, un comble pour une cuisine de rue, renvoyant les deux candidats dans une ultime ultime épreuve de la dernière chance de la mort qui tue.
Là, je suis obligée de relancer le débat vain sur le côté légèrement biaisé du concours. Selon les canons de « Top chef », Paul Arthur était totalement dans les clous en revisitant la cuisine de rue, mais sous prétexte que son croque-monsieur n'était pas cuit – énorme quand même – il a été recalé par les chefs. Rien à voir avec le fait que Stéphanie ne pouvait pas ne pas accéder à la finale évidemment.
 « Le meilleur plat du concours »Nous nous sommes donc payés à 23h40 une nouvelle épreuve pour désigner le dernier finaliste, tournant autour du saumon, et par miracle, sinon ils auraient cuit un oeuf ou vider une truite, Stéphanie a proposé « le meilleur plat du concours », rien que ça, éliminant Paul Arthur définitivement.
Pour la finale, nous aurons donc deux filles et Pierre Sang. Mais l'année dernière, pour le coup, l'ultime épreuve a démontré que le résultat était totalement imprévisible, alors bien que la production veuille faire clairement triompher une fille, je crois encore aux chances de Pierre Sang, même si ça semble vraiment, vraiment très improbable qu'il gagne.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Poclatelephage 1254 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog