Magazine Entreprendre

Pourquoi Color n’aurait pas dû lever 41 millions

Publié le 29 mars 2011 par Aniobi

Peut être avez vous entendu parler de Color, la toute dernière application iPhone de partage de photos. Le concept est très intéressant, en quelques mots: partager des photos avec des personnes qui se trouvent dans les alentours sans histoire de profil ou de création de compte (l’appli est même capable de créer des groupes automatiques en fonction des personnes qui sont au même endroit).

Vous allez me dire que des startups qui lancent des applis iPhone, il y en a des tiroirs chaque semaine…ok mais Color a levé 41 millions de dollars auprès de plusieurs VCs de la Silicon Valley avant même d’avoir lancé quoi que ce soit!

Pourquoi Color n’aurait pas dû lever 41 millions
41 millions de dollars…Souvenez vous que Flickr a été racheté 35 millions de dollars par Yahoo en 2005 et Delicious 30 millions de dollars! 41 millions de dollars!

Est-ce justifié?

A ce stade les investisseurs misent tout sur l’équipe: le président et le CEO de Color ont tous les deux créé et revendu (respectivement 250 millions de dollars et 850 millions de dollars) plusieurs boîtes auparavant. Ils sont 27 chez Color maintenant, tous des anciens de Google, LinkedIn etc. bref une équipe de gens talentueux avec un track record incroyable. Est ce que cette équipe à elle seule vaut 41 millions de dollars? Honnêtement je ne pense pas…

Je n’essaye même pas de démontrer que seule l’idée vaudrait 41 millions de dollars, ç’est totalement absurde.

Sont-ils si bon que ça?

Une équipe à 41 millions de dollars, ça doit envoyer! C’est là que ça se corse à mon avis…pour deux raisons:

  • une stratégie de lancement bancale: l’application Color n’a aucun intérêt si vous êtes le seul à l’utiliser. Or ils ont lancé leur appli dans le monde entier du jour au lendemain en jouant sur le buzz des 41 millions de dollars. Résultats: de nombreux téléchargements, sûrement, mais beaucoup de gens isolés et donc déçus. Pouruquoi n’ont ils pas lancé l’application uniquement à San-Francisco par exemple en ouvrant de nouvelles villes au fur et à mesure?
  • un design peu clair: le premier contact avec l’appli est assez déceptif et confus. On a du mal à comprendre comment ça marche et à quoi ça sert. C’est dommage…

Ces erreurs ne sont pas rassurantes pour la suite à mon avis…

Est-ce sain pour Color?

Pour être honnête, je ne pense pas que ça soit une bonne chose pour une startup de démarrer avec tant de ressources. Rien de pire pour tuer la créativité et le talent de l’équipe dans l’oeuf. Quand on a 41 millions de dollars sur son compte en banque, on ne se pose plus de questions, tout devient faisable facilement en payant. L’équipe a par exemple dépensé près de 500 000 dollars rien que pour les noms de domaine  (color.com et colour.com). Est-ce vraiment utile? Est-ce que ca augmente significativement le nombre de téléchargements? Pas sûr…

Peut être que si color n’avait levé que quelques centaines de milliers de dollars, ils auraient lancé leur appli iPhone uniquement dans leur ville, en faisant monter la mayonnaise petit à petit. Le lancement aurait sans doute été plus réussi. Le buzz généré par l’annonce de cette levée de fonds astronomique a certainement été moins efficace que l’aurait été une stratégie de lancement réussie avec moins de moyens!

Peut être que ces 41 millions de dollars vont faire couler Color et s’envoler la bulle…


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Aniobi Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte