Magazine Info Locale

Je pars

Par Jujusete

Ce soir, je serai au Liban. Pas pour du tourisme dans les montagnes même si ça me ferait le plus grand bien, mais pour essayer d’entrer en Syrie par la route.


Il y a 10 ans, oui ça nous rajeunit pas et c’est tant mieux, j’en ai un peu assez qu’on me demande dans quel lycée je vais (oui, c’est arrivé l’été dernier). Il y a 10 ans, donc, je couvrais des inaugurations de routes départementale, des conseils municipaux, des matches de division d’honneur, j'apprenais sur le tas. Puis j’ai vu des coupes briller de plus près, des changements radicaux dans ma région, et j’ai finalement arrêté d’ouvrir, par manque de temps, c’est toujours une bonne excuse, la presse locale, régionale, tout en continuant d’y travailler, toujours plus attirée par le terrain et par les gens plutôt que par les mots.

J’ai eu la chance de rencontrer et travailler avec Alain Rollat qui a changé un peu ma vision du boulot, nous en a tous donné une définition plus humaine, la même que j’avais du mal à exprimer. En bon ancien du terrain il avait compris comment nous fonctionnions tous. Par ces encouragements, c’est un peu lui qui m’a donné envie d’aller plus loin. Devenu un ami, il a aussi préfacé mon bouquin de nouvelles. 

Puis la curiosité, c’est maladif. Envie d’aller voir ailleurs, pas si j’y suis mais comment ils y sont, comment ils y vivent, comment ils y mangent. Mais la presse internationale, des fois c’est chiant à lire.

Puis bon, le Monarque, comme dirait le collègue blogueur, c’était pas trop mon truc.

Mes chaussures de marche auront tenu un an au Laos.

J’ai remplacé les petites poussées d’adrénaline locales par des passages de frontières en bus, des situations totalement folles… Et pourquoi il ne parle ni français ni anglais, ce type, d’abord ? » Et à défaut de lire la presse internationale, je suis allée les chercher moi-même, les réponses à mes questions. Ben oui, faut bien passer le temps, dans les bus alors on papote. C’était super sympa au Soudan.

En Syrie, je ne sais pas la manie qu’ils avaient mais ils me donnaient toujours des bananes !

En Syrie il s’y passe quoi ? On sait pas vraiment, hein ? Puis la Syrie, c’est  côté de chez moi, c’est con de pas aller voir…

Comme ça, je saurai.

Je suis journaliste et ça fait un bail que mon métier ce n’est plus les conseils d’agglo ou les exclus locales, les manifs à Montpellier. Je m’éclatais bien à l’époque. Putain, 10 ans ! Mais je fais le même métier. Aujourd’hui, je suis témoin et je transmets, comme avant en fait. Sauf que je prends le bus ailleurs qu’à Montpellier et que je suis habillée un peu plus pourrie. Je t rassure, champion, il m'arrive toujours de planter des interviews !

Il se passe des trucs pas loin de chez moi, alors je vais aller voir.

Je pars, direction la Syrie en passant par le Liban. J’aurais bien passé plus de temps avec Bénédicte au Caire mais comme on dit ici, Maalech !

Un jour, je trouverai has been de passer des frontières en bus. Mais pas demain.

Demain, je pars en Syrie.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Jujusete 529 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte