Magazine Info Locale

JP Barnaud élu conseiller général avec 67% des suffrages

Publié le 29 mars 2011 par Glaco

Crucifixion

Il y a des dimanches qui doivent-être dur à vivre… C’est le cas de ce dimanche pour le Maire de Chennevières, M. Heamerlé, crucifié à 33% (l’âge du christ) contre 67% en faveur de JP Barnaud.
Dire que les canavérois désapprouvent sa gestion municipale serait peut dire devant un score pareil. Il s’agit là d’un rejet massif, d’un véritable référendum contre le Maire. Il est maintenant totalement délégitimé auprès de la population ainsi que son projet Altival.

Altival attitude

La route de la sortie est d’ors et déjà tracé pour 2014. Cette voie express conduira le Maire à la campagne mais certainement pas électorale, à moins que l’UMP de Chennevières soit suicidaire.

Le futur ex-Maire devra donc gérer pendant ces 3 années les dissensions de son équipe municipale. Les contestations internes, perceptibles dès avant les élections, se feront de plus en plus véhémentes. Chennevières risque d’être, une fois de plus, complètement paralysée avec un Maire minoritaire et des luttes de pouvoir féroces au sein du groupe UMP.

La sourde oreille

Malgré la très forte opposition de la population, lors des 2 réunions publiques, à son projet Altival, le Maire n’a pas entendu les canavérois. Il n’a pas daigné infléchir son approche du projet, ni sa méthodologie. Malgré de nombreuses mobilisations de la population, il est resté sourd aux demandes de démocratie locale et à la création de comités de quartier à Chennevières.

Parallèlement à cela, des décisions prisent sans concertation, selon le fait du prince, se sont succédées et ont été imposées sans délai. Fermeture de la mairie annexe, suppression de postes d’ATSEM dans les écoles primaires, suppression de personnels municipaux, augmentation très importante de frais scolaires (100€ pour les classes de neige), etc. La liste serait trop longue.

Pater familias VS Web2.0

Cette gestion d’avant guerre, où le maire, pater familias condescendant, du haut de sa tour d’ivoire, dirige en maître absolu sa commune est révolue. Cela n’est plus en phase avec la société actuelle, nourrie de web2.0, d’allant participatif et de communication. Aujourd’hui, le mandat électif n’est pas un blanc-seing. La population exige d’être associée aux décisions la concernant dans la commune tout au long de la mandature. Les canavérois ont su ce dimanche le rappeler d’une manière spectaculaire, leçon que devrait entendre tous futurs candidats.

Et maintenant… que vais-je faire

Notre ville/canton a un nouveau représentant au conseil général. Ce qui va changer c’est que
Jean Pierre Barnaud en tant que conseiller général aura les informations à la source notamment concernant le projet Altival. Lors de son discours de remerciement dimanche soir, il a rappelé qu’il était attaché aux comités de quartier, qu’il regrettait encore une fois qu’il n’y en aient pas à Chennevières mais qu’il s’attacherait à informer la population d’une manière suivie des dossiers qu’il aura à traiter au CG94. Il a aussi dit qu’il porterait la contestation de Chennevières au CG sur le projet Altival afin de refuser toute voie de transit et bétonnage non maîtrisé de Chennevières.

Souhaitons-lui bonne chance, dans l’intérêt des canavérois et rappelons-lui notre vigilance et notre détermination à imposer une démocratie participative à Chennevières.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Glaco 21 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog

Magazine