Magazine Journal intime

Les violences à l'école primaire.

Par Moushette
Avant d'être maman, je ne m'imaginais pas à avoir à gérer des problèmes de cours de récréation dès les premières années de primaires de mes enfants. D'ailleurs j'ai toujours eu une sainte horreur de m'immiscer dans la vie de la classe et le travail de la maîtresse afin que mes enfants gèrent eux même le plus possible leurs problèmes d'école. Ce n'est pas le cas de tous les parents, à mon regret. Signaler un problème à un instituteur est un fait. Lui dire comment elle ou il  doit faire son métier en est une autre !
Malheureusement, pour des problèmes de cours de recré, mon mari et moi avons du signaler à l'institutrice un problème pour un de nos enfants, qui heureusement avait déjà été détecté par le corps enseignant qui avait déjà agi en conséquent. C'est pour cela que cette enquête de France-Info sur les violences à l'école a forcément eu un écho dans mon oreille, puisque les exclusions des groupes sont elles aussi considérées comme des violences faites aux écoliers ! Certes ce qu'a vécu mon enfant est une goutte d'eau par rapport à ce que vivent d'autres enfants. C'était une violence cachée, comme dirait Luc Chatel, à base de discrimination. Malgré la petitesse de la chose au regard de certains adultes, mon enfant a beaucoup souffert pendant les faits et reste marqué et sur le qui-vive... Et comme toutes les violences, physiques ou psychiques, mon enfant "à la peau noire" (mes enfants sont d'origine indienne et adoptés), risque d'en subir les conséquences à plus long terme, et il y a de fortes chances que cela se reproduise d'ici quelques années, si l'on en croit l'étude menée par l'Unicef.
Alors je ne peux que féliciter l'Unicef pour cette enquête et alerter l'opinion sur ces faits, et vous inviter à vous sensibiliser au sujet en  lisant les liens suivants et écouter l'interview de Luc Chatel :
Violences à l'école, dès le primaire - France Info
La France se dote d'un conseil contre le harcèlement scolaire - Le Point
Un enfant sur dix victime de harcèlement à l'école, selon un rapport - Le Parisien
  • Vous%20devez%20saisir%20un%20jour%20de%20naissance%20correct
  • Vous%20devez%20saisir%20un%20mois%20de%20naissance%20correct
  • Vous%20devez%20saisir%20une%20ann%C3%A9e%20de%20naissance%20correct
  • Vous%20devez%20saisir%20votre%20adresse
  • Vous%20devez%20saisir%20votre%20code%20postal
  • Vous%20devez%20saisir%20votre%20ville
">
  • Vous%20devez%20saisir%20un%20jour%20de%20naissance%20correct
  • Vous%20devez%20saisir%20un%20mois%20de%20naissance%20correct
  • Vous%20devez%20saisir%20une%20ann%C3%A9e%20de%20naissance%20correct
  • Vous%20devez%20saisir%20votre%20adresse
  • Vous%20devez%20saisir%20votre%20code%20postal
  • Vous%20devez%20saisir%20votre%20ville
">
  • Vous%20devez%20saisir%20un%20jour%20de%20naissance%20correct
  • Vous%20devez%20saisir%20un%20mois%20de%20naissance%20correct
  • Vous%20devez%20saisir%20une%20ann%C3%A9e%20de%20naissance%20correct
  • Vous%20devez%20saisir%20votre%20adresse
  • Vous%20devez%20saisir%20votre%20code%20postal
  • Vous%20devez%20saisir%20votre%20ville
">Pétition contre le harcèlement entre élèves.


Et bien sûr, parlez en à vos enfants : qu'ils soient victimes, bourreaux, témoins passifs ou suiveurs de groupe malgré eux, chaque enfant a le droit de dire NON. Non à cette violence, à ce harcèlement, à ces exclusions arbitraires, à ces phénomènes de bandes, de meneurs/bourreaux. Comme l'école est à tous, la cour de récré, l'insouciance et les jeux le sont aussi ! L'éducation des enfants doit venir d'abord des parents, et si je vous sensibilise à ce sujet, c'est que j'ai le secret espoir que vous éduquiez vos enfants dans ce sens.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Moushette 547 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte