Magazine Société

Coût de l’immigration : l’Insee confirme l’analyse de Contribuables Associés

Publié le 29 mars 2011 par Lecriducontribuable
Le coût réel de l'immigration en France

La journaliste de La Tribune Valérie Segond a publié hier une analyse sur les origines du Front national, dont elle attribue la montée en premier lieu au « rejet obsessionnel de l’immigration de peuplement en provenance du Maghreb et d’Afrique sub-saharienne » (sic).

Valérie Segond nuance en fin d’article son propos en laissant entendre que « dans le phénomène FN, tout ne relève peut-être pas totalement du fantasme hystérique ».

Et de citer une étude de l’Insee réalisée par les économistes Philippe Lombardo et Jérôme Pujol, dont la conclusion est, écrit-elle, « assez fidèle au cliché qui nourrit la montée du FN depuis trente ans. » S’agit-il, dans ce cas, d’un simple cliché ?

L’étude fait apparaître que « les prestations sociales assurent 21% des revenus des immigrés, contre 5,1% pour les non-immigrés et 5,4% pour les immigrés qui viennent d’Europe. »

Ces prestations « sociales » ayant un coût, payé par les actifs, on en déduit donc que l’immigration constitue pour la France un coût, que Jean-Paul Gourévitch, pour Contribuables Associés, est l’un des seuls à avoir calculé.

Ce coût est de 30,4 milliards d’euros, soit près de 500 euros annuels par personne résidant en France, personnes non-imposables y compris. Le seuil du « cliché » est largement dépassé.

Articles similaires :


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Lecriducontribuable 47178 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine