Magazine Régions du monde

99. Vous reprendrez bien un peu de fleurs ?

Publié le 29 mars 2011 par Melaniepiqpiq
Hier, j'ai mangé des fleurs frites. Ça c'est du dépaysement comme j'en voulais. En tout végétalisme pour mes amis herbi- voire crudivores (qui se reconnaîtront), ce qui ne gâche rien.
99. Vous reprendrez bien un peu de fleurs ?
Bon alors, je commence par le début. Nong (je vous épargne la transcription en thaï, mais c'est non sans une certaine fierté que je vous annonce que c'est dans mes cordes), qui n'est pas une spécialité culinaire mais mon adorable hôte de couch surfing, était bien au rendez-vous vendredi à la station de skytrain (eh oui, encore un moyen de transport hybride et inconnu) près de chez elle, même pas besoin de l'appeler de mon portable thaï (enfin, carte SIM), que j'avais acheté au cas où et qui, miracle, marche, et même vers l'Europe! (pour une fois que la technique ne s'acharne pas contre moi) (cf le Wifi qui ne marche pas sur mon ordi, dans l'unique but de me faire me taper la tête contre les murs)
Le sac à dos posé dans son appart, on a enchaîné avec une petite soirée avec des amies à elle qui avaient toutes un nouveau job à fêter. J'aurais pu rester dormir à l'appart (ayant enchaîné une nuit de 45mn avec une nuit de 4 ou 5h dans l' avion) mais ça n' aurait pas été drôle. Je n'ai pas regretté d'avoir lutté contre le sommeil. Sur un petit étal de la Central Road (pas très thaï comme nom mais c'est pourtant ainsi qu'est baptisée l'avenue), assise sur l'obligatoire chaise en plastique de bébé, j'ai retrouvé avec émotion le somtam (salade de papaye verte aux piments), j'en ai eu plus que les larmes aux yeux, j' avais oublié que ça arrachait de la sorte, mamma mia. A propos : si on m'avait dit que j'allais parler italien lors de ma première soirée en Thaïlande, je ne l'aurais pas cru. C'est pourtant ce qui s'est passé, avec l'une des amies de Nong, qui était guide. Surprenant. Mais entre ça et Nong qui veut apprendre le suédois, plus rien ne m’étonne.
99. Vous reprendrez bien un peu de fleurs ?
Mes nouvelles copines : Nong à ma droite, l'italophone tout à droite. Notez en arrière-plan le temple en plein air
Je ne me suis donc pas étonnée non plus qu’elles m'aient emmenée faire une promenade digestive dans une... galerie commerciale climatisée et décorée avec goût.
99. Vous reprendrez bien un peu de fleurs ?
A propos de climatisation: elle n'est pas franchement nécessaire en ce moment. Figurez-vous qu'il m'est arrivé plusieurs fois d'avoir froid !! (vêtue d'une robe et d'un boléro) Il n'y a pas de soleil, et parfois de vieux courants d'air. Température moyenne 18-25 degrés, je dirais.
D’après Nong, ce n'est pas normal. Le réchauffement de la planète est dépassé, c'est une nouvelle ère glaciaire nous guette !!
Je préfère ça a l’étuve, mais avouez quand même que c'est pas très dépaysant !
Au fait, qui est le(la) petit (e) plaisantin(e) qui est allé(e) me raconter que c’était la saison des pluies en ce moment?! (heureusement que j'ai la mémoire qui défaille avec l'âge, sinon je n'hésiterais pas à balancer des noms. Anke ?) N'importe quoi... c'est de septembre à novembre, et en ce moment il peut y avoir au pire quelques averses. Jusqu'ici, je ne me suis pas encore pris une seule goutte.
Bon, Tata Mélanie arrête de vous parler du temps pour vous parler de son sommeil (prochain post : les hémorroïdes) :le lendemain, j'ai... dormi (ça m'arrive, quand même). Le tour du cadran, 2h-14h. Impossible de m'endormir plus tôt cause du décalage horaire. Pareil les nuits suivantes. C'est avec un frisson de plaisir(mais surtout de froid) que j'ai retrouvé le ventilateur. Je me suis bénie d' avoir pensé à emporter mes boules Quies.
Dimanche, Nong m'a gentiment emmenée à Koh Kred (vous comprendrez vite, comme moi qui ai pourtant le cerveau lent, que Koh veut dire île), qui est donc une île au nord est de Bangkok abritant un marché dont la spécialité artisanale est la poterie. Il y avait du traditionnel :
99. Vous reprendrez bien un peu de fleurs ?
et du moins traditionnel
99. Vous reprendrez bien un peu de fleurs ?non mais franchement... Pourtant j’étais pratiquement la seule touriste, ce qui était appréciable
Quant à la spécialité culinaire... plein de petits stands sur l’île proposaient des fritures très originales : des fleurs, des feuilles, et autres végétaux non identifiés
99. Vous reprendrez bien un peu de fleurs ?bienvenue chez les Ch'Thaïs : la baraque à frites locale
Bien que j'eusse déjà mangé, je ne pouvais décemment pas partir sans goûter.
Verdict : intéressant... ça a surtout le goût de friture, ce qui doit tuer l’arôme de la fleur que je n'ai pas franchement senti. Celui de la feuille, par contre, était encore là , et j' ai beaucoup aimé. Enfin de toute façon, il y avait la sauce piquante pour relever tout ça.
SCOGNEUGNEU!! Internet refuse de charger mes 2 dernieres photos qui sont pourtant les plus significatives... tant pis, j'envoie et je completerai demain (si Madame la technique le veut bien), ca fait deja plus de 24h que je retarde la publication de ce post pour des caprices de cette sale gamine... (une fois c'est le wifi qui marche pas sur l'ordi, puis quand ca marche, c'est la batterie de l'ordi qui lache juste avant publication, et maintenant, le wifi ne marche pas sur mon ile -mais ca ne vient pas de mon ordi- et les ordis a dispo font la greve du chargement de photos, de toute apparence) (et ya mm pas d'accents หีหีพ สำ แฟสอรำพ si tu les cherches en testant au hasard quelques touches voila ce que tu trouves) (cf juste avant)
Petit détail croustillant comme une fleur frite : le nom de la station de bus où il faut descendre avant de prendre le bac pour l' île n'est autre que... Pak Kret. En hommage à toutes les victimes du massacre à la friteuse ?!

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Melaniepiqpiq 6 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte