Magazine Assurances

A quoi sert l'assurance emprunteur ?

Publié le 29 mars 2011 par Cmonassurance

A quoi sert l’assurance emprunteur ?



Que ce soit pour un crédit immobilier, un crédit à la consommation ou un crédit professionnel, une assurance emprunteur est destinée à couvrir l’emprunteur au cas où, pour différentes raison, il n’est plus capable de faire face aux remboursements prévus. L’assurance emprunteur, encore appelée assurance de prêt, peut être souscrite auprès de la banque prêteuse elle-même ou par délégation d’assurance auprès d’un autre organisme.

Quelles sont les risques garantis ?

L’emprunteur est couvert par son assurance de prêt dans les risques suivants :

  • décès
  • invalidité absolue et permanente ou perte totale et irréversible de l’autonomie (PTIA) : cas où l’emprunteur ne peut plus exercer une profession et a besoin de l’aide d’une tierce personne dans sa vie quotidienne. Son taux d’invalidité est évalué à 100%
  • invalidité permanente totale (IPT) : cas où l’emprunteur ne peut non plus exercer une profession, mais a en revanche, un taux d’invalidité supérieur ou égal à 66%
  • invalidité permanente partielle (IPP) : cas où l’emprunteur est devenu incapable d’exercer une activité rémunérée et est jugé avoir un taux d’invalidité compris entre 33% et 66%
  • incapacité temporaire de travail (ITT) : cas où l’emprunteur se trouve dans une situation d’arrêt maladie. Le degré d’invalidité de l’emprunteur sera par contre évalué par un médecin conseil de l’Assurance maladie au bout de la 3è année de l’arrêt maladie, et par conséquent, l’emprunteur ne sera plus assuré dans le cadre de l’ITT.

Comment fonctionne la prise en charge de l’assurance ?

En cas de décès ou d’invalidité absolue et permanente de l’emprunteur, l’assurance rembourse en totalité le reste du crédit en cours. En cas d’incapacité permanente totale (IPT), tout le reste du crédit à rembourser à la banque peut également être pris en charge par l’assurance.


Mais il se peut que certains contrats prévoient une autre méthode de remboursement : au lieu de payer en intégralité tout le capital restant dû, l’assurance procède au paiement des échéances chaque mois. Dans ce cas, l’emprunteur ne prend pleinement possession de son bien qu’après paiement par l’assurance de toutes  les mensualités.


Ce mode d’indemnisation peut s’appliquer dans les cas d’invalidité permanente partielle (IPP) et d’incapacité temporaire de travail (ITT).


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Cmonassurance 9 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines