Magazine Politique

Non, le Front National n'est pas un parti comme les autres.

Publié le 29 mars 2011 par Leunamme

Puisqu'on nous le dit, qu'on nous le répète sur tous les tons, sur toutes les antennes, il faut bien à un moment donné que cela marche. Et cela marche ! Selon un sondage, désormais une majorité de Français pense que le FN devrait être considéré comme un parti comme les autres.

Ben oui, quoi ! C'est vrai ! Mme Le Pen est beaucoup plus gentille que son papa ! Elle ne dit plus toutes les méchancetés que celui-ci pouvait dire sur les juifs ou sur la seconde guerre mondiale. Non, non, non, elle ne se permet pas de telles outrances ! Et en plus, vous avez entendu, avec elle, le Front National parle de République, de laïcité, d'économie même, des concepts qui n'existaient pas auparavant dans la bouche du leader d'extrême-droite. C'est pas la preuve qu'il a changé le FN, ça ? En tout cas, c'est ce que tous nos journaleux de pacotille veulent nous faire entendre, à commencer par Mr Bourdin (journaliste qu'habituellement j'apprécie plutôt parce qu'il ne manie pas la langue de bois), qui officie sur RMC, une radio très écoutée par les classes populaires, et qui osait dire en toute simplicité que pour lui, le FN était un parti Républicain. Autre signe qui ne trompe pas sur le changement de ton des médias envers le FN : sur toutes les cartes électorales, la couleur du parti a changé, passant du brun au bleu "marine" (ça aussi, ça se pose un peu comme manipulation).

Donc, c'est acté, le FN est en passe de devenir un parti comme les autres ! Sauf que non ! En vrai, rien n'a changé, si ce n'est la façon dont les médias se comportent avec Mme Le Pen, plus avenants, plus complaisants. Parce que pour le reste, je vous conseille la lecture du journal Le Monde daté du 30 mars (malheureusement, je n'ai pas trouvé trace de l'article sur le site web).

On y apprend dans ce journal que la doctrine principale de ce parti, celle qui est la pierre angulaire de son programme est toujours la même, c'est à dire la préférence nationale pour tout ce qui concerne le social (emploi, éducation, logement, allocations,etc.). Or, dans un pays qui pratique l'égalité entre rous ses citoyens, cette disposition est anticonstitutionnelle. A partir de là, il devient difficile de considérer le FN comme un parti Républicain.

Mais ce n'est pas tout. Mme Le Pen a eu des propos très clairs sur l'antisémitisme ou la Shoah. C'est vrai, reconnaissons-lui au moins cela. Il n'empêche, il continue de graviter dans l'appareil du FN des personnalités au passé pour le moins troublant sur ces questions. L'aile la plus radicale du FN n'a pas été exclue du parti que je sache. On apprend dans l'article que certains soutiens de Mme Le Pen affichent volontiers leurs sympathie pour Pétain ou Doriot. Mme Le Pen combat clairement l'antisémitisme, oui, mais son parti ?

Le changement du FN n'est qu'une façade, pour la presse, pour les médias. C'est ce fameux storytelling dont il paraît qu'aujourd'hui aucun candidat sérieux ne peut se passer. Mais derrière la façde, il y a toujours ce parti aux relents nauséabonds.

PS : Je n'ai pas le temps de mettre des liens en ce moment, ça reviendra prochainement, je le promets. En attendant, pensez à vous inscrire à la newsletter.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Leunamme 1306 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog

Magazines