Magazine

Besoin de tout, envie de rien

Publié le 01 février 2008 par Hervé Guillot

Ca faisait longtemps où je n'avais pas été dans cet état d'esprit. Depuis plusieurs jours déjà j'ai des doutes sur moi-même, sur ce que je fais où ne fais pas d'ailleurs, sur ma façon d'être, de penser. Une introspection qui arrive près d'un an après mon licenciement de H&M.

A l'époque, celle-ci avait été très rapide car je ne me sentais pas bien dans cette entreprise. Je m'ennuyais. C'est pour ça que le licenciement avait été bien vécu. Je me disais que cela serait un tremplin pour un projet que j'avais depuis plusieurs années : créer mon entreprise. Ceci est aujourd'hui réalisé et j'en suis assez fier.

Mais il arrive le temps où il faut faire le premier bilan de cette création qui est toute récente. J'ai réellement commencé à travailler début octobre. Je voyais une petite monté en puissance et je restai optimiste (ce que je suis de naturel). Mais aujourd'hui les doutes s'installent. Vais-je arriver à vivre par mes propres moyens ?

Tous les leviers que j'avais mis en œuvre pour me faire connaitre ne fonctionnent pas du tout à la hauteur de mes espérances. Au tant début janvier j'exultais par le nombre de client que j'avais eu en une semaine, autant les 15 jours suivants furent le néant total. Pourquoi ? A cause de quoi ? de qui ? Suis-je trop cher ? Ma communication est-elle la bonne ? ... Des dizaines de questions auxquelles je ne peux répondre.

Je pourrais effectivement casser les prix du marché mais je prendrais le risque d'être pris pour un amateur. Je pourrais faire du matraquage publicitaire, mais ce serait prendre un risque financier trop important.

De plus, je suis quelqu'un qui ne croit pas aux coïncidences hasardeuses. J'ai été contacté par un cabinet de recrutement pour travailler de nouveau dans une grande enseigne multi-produits. J'ai toujours eu la chance dans ma vie d'être contacté au bon moment, ou de rencontrer les bonnes personnes au moment opportun. Alors là, le doute est présent. Que faire ? Tout laisser tomber et aller dans la facilité ? Ou alors prendre encore des risques pour tenter d'allier passion et revenus financiers ? Pour le moment je suis quand même dans la deuxième optique. Mais qu'en sera-t-il demain ?


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Hervé Guillot 9 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte