Magazine Rugby

La chronique de Villpreux dans Rugbyrama

Publié le 02 avril 2011 par Pierre Salviac

A peine terminי le dernier match du Top 14 du week-end Monptellier/Stade franחais, nous avons יtי conviי א nous dיplacer jusqu’א Twickenham qui accueillait exceptionnellement un match du Super 15. Les Crusaders de Christchurch y recevaient les Sharks. Un יvיnement dיlocalisי qui visait aussi א aider א la reconstruction de la ville de Christchurch durement frappיe il y a plus d’un mois par un tremblement de terre.

Difficile de rיsister א l’envie, dans la foulיe, de comparer le rugby produit dans les deux compיtitions rיfיrences. Mais trטs facile pour ceux, qui comme moi, aime le jeu avec un grand J. Ils n’ont pas manquי de remarquer, dטs les premiטres images, le tonus offensif imposי par les Crusaders. Un יtat d’esprit par rapport au jeu qui ne s’est pas dיmenti tout au long du match grגce aussi il faut le dire aux Sharks, leurs adversaires, qui jouטrent en dיbut de match dans leur style traditionnel, beaucoup plus direct, plus frontal peut-on dire, mais qui, contagion oblige, se sentirent porter א יvoluer en se calquant sur le jeu enthousiaste et enthousiasmant des Crusaders mais il faut bien l’avouer avec moins de talent.

On sait que les Nיo-Zיlandais, en terme de jeu de mouvement, sont capables d’excellence mais certaines sיquences de jeu et actions sont significatives de la confiance grandissante qu’ils sont en train d’acquיrir quand le jeu bouge. Ce jeu n’est plus seulement celui de certains joueurs plus talentueux, mais bien celui de tout un collectif qui agit et rיagit mieux et plus vite par rapport aux situations mouvantes rencontrיes. Le jeu du porteur de balle, son autonomie dיcisionnelle exige qu’il puisse s’adapter aux יventuels changements qui se prיsentent dans l’יvolution variable quelquefois trטs fine du rapport de force attaque-dיfense rencontrי. Mais ce jeu individuel ne veut pas dire « individualisme ». Il n’a de sens que s’il est proposי en partage aux partenaires, si, ceux-ci en « connivence », y donnent le mךme sens, auquel cas le jeu collectif devient efficace. La vie tactique, sa dynamique dans la sיquence de jeu et actions, est assurיe puisque chacun se rend utile pour assurer le jeu juste du moment et sa continuitי. Les gestes techniques qui paraissent les plus sophistiquיs voire osיs et ambitieux trouvent alors toute leur place et ne relטvent pas seulement de la seule technique individuelle modיlisיe. Ces joueurs du sud semblent aujourd’hui manifestement א l’aise pour faire face aux alיas rencontrיs, aux rיponses attendues ou inattendues, incertaines que peuvent proposer les dיfenseurs. Pour que le jeu s’enchaine de maniטre cohיrente et dynamique, il s’agit bien de prיserver la vitesse utile qui seule permet d’entretenir le dיsיquilibre dיfensif. Ce qui veut dire qu’il faut ךtre capable de prendre les bonnes informations, celles rencontrיes, pourrait-on dire en cours de route, ceci oblige de savoir, derriטre le lot de certitudes que le joueur a du jeu א faire, de les intיgrer dans le lot des incertitudes qui peuvent naitre et surgir א tous moments.

Loin de nous de dire que nous avons vu un mauvais match א Montpellier mais il a יtי ni plus ni moins reprיsentatif de ce que l’on voit et fait rיguliטrement dans le Top 14, ce qui comparי au spectacle dיveloppי א Twickenham ne peut manquer א six mois de la Coupe du monde d’interpeller si, comme on peut le penser, on sera amenי א devoir faire face א ce style de jeu. Je ne vois pas les Sudistes surtout les Nיo-Zיlandais et Australiens sortir de ce style, mais je vois יgalement mal comment, en si peu de temps, on pourrait y accיder. Chacun fera avec ses forces. « Yes we can », oui mais il faudra imposer cette divergente compיtitivitי.

J’espטre que notre rugby de clubs, forcיment avec ses habitudes et ses formes qui sont celles que les joueurs du XV de France ont logiquement souvent du mal א se sortir au plus haut niveau, suffira pour s’imposer au sud. Manifestement on ne joue pas le mךme jeu. Nous sommes europיens toujours arc-boutיs sur un modטle de jeu pragmatique, sur des prioritיs dans des domaines de jeu qui nous paraissent incontournables, particuliטrement les « fondamentaux conquךte » qui restent importants, mais, qui ne sont pas tout le rugby, fondamentaux sur lesquels on revient sans cesse quand on perd et que l’on loue beaucoup moins quand on gagne grגce א un jeu plein de vie... Suitehttp://www.rugbyrama.fr/pierre-villepreux_blog105/style-et-competitivite_post1050203/blogpostfull.shtml


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Pierre Salviac 37 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog

Magazines