Magazine

Tous en orbite!

Publié le 11 avril 2011 par Dodo44

S’il existe un Génie universel, le moins qu’on puisse dire, c’est qu’il a de la suite dans les idées. De l’infiniment petit à l’infiniment grand, il s’amuse à faire tout tourner dans un mouvement perpétuel. L’avez-vous déjà remarqué? Même nos relations sont en orbite. Peu importe à quelle échelle!

Adolescente, je passais des heures à contempler la voûte céleste. Mon but? Comprendre dans quoi évoluaient ces magnifiques constellations et galaxies. En essence, saisir le sens du mot infini.

Aujourd’hui, je passe des heures à contempler l’horizon terrestre. Mon but? Comprendre dans quoi nous évoluons. Et combien nos liens ressemblent à ceux de nos partenaires atomiques et cosmiques.

Comme les électrons de charge négative tournent autour des protons de charge positive, les pensées qui nous trottent dans la tête oscillent d’une charge à l’autre. Et pour assurer cette équilibrante union, nous avons les neutrons. Ou, si vous préférez, la Suisse, l’indifférence, la neutralité. Fabuleux, non?

Et puis, il y a les étoiles. Elles peuvent rayonner en solo, en couple ou en trio.

Le saviez-vous? Chez elles, aucun tabou.

Il n’y a que nous, chers Humains, pour limiter l’étendue de notre rayonnement. Nous prenons alors exemple sur nos amis les planètes. Ces corps à la dérive…

À l’occasion, nous sombrons dans la dépression. Captifs objets que nous sommes en perpétuelle rotation, soudain, nous nous éclipsons.

Ne cherchez pas qui blâmer. C’est sûrement la faute de la gravité!

Cette force de la nature pourrait se décider. Elle nous attire et nous repousse à volonté. Et nous suivons son exemple dans notre vie. C’est ainsi que nous créons les amis et les ennemis. Les uns devenant les autres aussi.

Certains nous disent excentriques. D’autres nous disent égocentriques.

En phase de rapprochement, nous brillons de tous nos feux. Le temps s’accélère. Comme notre pouls… L’extase est au rendez-vous. L’amour fou. Puis c’est la phase d’éloignement. Le temps ralentit. On s’ennuie. Dédain de tout. De rien.

Comme ce cher Albert serait fier. Nous avons saisi l’essentiel de sa théorie!

Tout est relatif. Tout est en orbite. Tout dépend du point de vue d’où l’on se place. Tout dépend de la vitesse à laquelle on se déplace.

En ce moment-même, ceux qu’on aime se rapprochent et s’éloignent. Comme nous le faisons nous-mêmes. On plaît ici. On déplaît là. Tel est notre droit.

Dans cet espace infini, nous valsons tous au son de la même mélodie.

♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥

Vous aimez? Pas du tout? Qu’en pensez-vous? Merci de partager autour de vous!

Vous désirez un coaching de vie avec moi?  Je suis là pour vous avec joie!

Cliquez sur www.DominiqueAllaire.com pour votre PENSÉE D’AMOUR.


Filed under: Bogologie

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Dodo44 39820 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog