Magazine Bien-être

J’veux des seins !

Publié le 11 avril 2011 par Jemesensbien

Symbole féminin par excellence, berceau de la séduction, je me dois de mettre en valeur ma poitrine, même petite !

À l’approche des beaux jours, je quitte le col roulé et sortirais bien ma poitrine, encore faudrait-il que j’en ai pour l’exhiber ! Et on n’est pas toutes à vouloir se la siliconer (4 % des Françaises y ont recours). Après tout c’est pratique de ne pas en avoir beaucoup et moins douloureux pour courir, sauter, danser…

Petits mais jolis !

Mes seins
Le sein est une glande logée dans un amas graisseux qui repose sur deux muscles, le petit et le grand pectoral, soutenu par des ligaments et la peau. Le galbe du sein dépend uniquement d’un équilibre entre la tonicité de la peau, celle des ligaments suspenseurs, les muscles du cou et sous les clavicules, le volume du sein.

Attention fragile ! Sujets à des variations hormonales et à des facteurs néfastes inhérents à ma vie de femme : puberté, menstruations, exposition solaire, régimes amaigrissants, grossesse, ménopause, vieillissement des tissus, mes seins sont fragiles, et notamment ses derme et épiderme, me rappelle Valérie Huyard-Supper, sage-femme et consultante Weleda.

Symbole de sensualité par ses galbes, de sexualité par ses zones érogènes et de fertilité par sa capacité à nourrir un bébé, la poitrine souligne la féminité. Menue, bien proportionnée ou généreuse, en forme de pomme ou de poire, la poitrine présente diverses « partitions ». Et connaissant le pouvoir attractif qu’engendre ce sein généreux, je me dois d’en prendre soin et donc je dois apprendre à la garder en belle et bonne santé.

Une relation à soi. L’auto-massage des seins permet également une relation à soi : d’appréhender mon corps, de communiquer avec ma féminité et d’instaurer la confiance en moi.
Accessible à toutes, le massage se pratique à toutes les périodes de la vie
Sans aucun effet secondaire, il permet d’une part, d’éviter l’appel à des techniques de chirurgie et d’autre part, de subir l’injection d’un corps étranger dans le corps. Sinon, il est particulièrement recommandé en présence de prothèses mammaires pour prévenir un enkystement de la prothèse.
Palper, drainer, pétrir, masser devrait donc devenir un geste naturel d’hygiène de vie au quotidien.

3 façons de mettre en valeur mes seins
Comment magnifier et prolonger le capital beauté et santé de mes seins de façon simple et naturelle.

1. J’adopte une bonne hygiène de vie
En raison des nouvelles habitudes sociales et d’hygiène corporelle (rasage des aisselles suivi d’usage de déodorants nocifs…), les seins sont plus exposés aux risques de pathologies. Pour les limiter, il suffit de suivre quelques recommandations simples :
• Manger sainement en privilégiant l’alimentation Bio et les produits pauvres en additifs de synthèse (conservateurs, colorants, arômes artificiels).
Boire suffisamment d’eau pour m’hydrater la peau comme les muscles et le cerveau, on ne le répètera jamais assez.
• Utiliser des déodorants sans sels d’aluminium (chlorures) antiperspirants
• Intégrer l’automassage dans la toilette quotidienne de la poitrine (point n°2)

Palper, drainer, pétrir, masser devrait devenir un geste naturel d’hygiène de vie au quotidien.

• À compléter par de l’exercice physique régulier. Ainsi, quand je cours, fais mon jogging ou nage, et donc étend ma colonne, je tends également mes pectoraux, les tonifie et en éliminant les détoxifie. Et je pratique des petites séances d’exercices pectoraux : je reprends mes petites haltères oubliés dans le placard et je muscle poitrine et bras qui ne sont qu’un ; à mon bureau je fais la pause exercice décolleté plongeant le plus souvent possible, et dans le même genre je pratique le yoga facial, tête et buste étant fortement liés… De quoi mettre ma poitrine à la Une tout l’été !

2. Je masse ma poitrine
Il paraît que ça aide au développement des seins.
Si le massage du corps est une pratique ancestrale connue et reconnue pour ses vertus bienfaisantes, celui des seins est quasi inexistant, excepté dans les pays de l’est où les femmes l’utilisent depuis des siècles. Pourtant, cette technique aux vertus salvatrices aide les femmes à garder leurs seins en bonne santé et à prolonger le plus longtemps possible leur beauté.

seins

Mon geste de beauté

Technique 100 % naturelle, le massage des seins, ferme et approprié aide à tonifier les tissus et à leur conférer un aspect plus ferme, naturel et jeune. Bon, il faut s’y prendre tôt, dès l’âge de 12-14 ans et de façon quotidienne. Mais attention, masser est tout un art, donc je commence par suivre un « atelier seins », véritable soin complet des seins à l’Espace Weleda, marque réputée depuis 90 ans en bien-être 100 % naturel.
Puis, de retour devant mon miroir oh beau miroir, je pratique l’auto-massage de mes seins de façon quotidienne avec une huile massante de circonstance : à la Rose musquée pour embellir et raffermir, à la lavande pour les détendre et les ressourcer, au Calendula pour nourrir les peaux desséchées…
Bon de toute façon même si ça ne me fait pas prendre deux tailles de bonnet, les masser leur fait du bien et ça entretient leur capital jeunesse.

3. Je choisis le bon soutien-gorge
Le soutien-gorge accompagne la femme durant tous les âges de sa vie, il doit soutenir les seins sans les comprimer pour ne pas entraver la circulation lymphatique, au risque de favoriser l’accumulation de toxines au niveau des seins. Je peux très bien m’accorder un décolleté « pigeonnant », le temps d’une soirée, à condition de ne pas enserrer ma poitrine à longueur d’années et de la masser quotidiennement.
Une fois distendu, un soutien-gorge doit être renouvelé.
Préférer des matières naturelles non traitées.
Limiter le port du soutien-gorge à 12h par jour.
Si le volume des seins varie pendant le cycle, prévoir 2 tailles de bonnets, adaptées aux différents volumes.

> Astuce anti-rides ! C’est prouvé maintenant, porter un certain soutien-gorge la nuit efface les rides. Excellent pour toutes les belles au Bois dormant !

seins

Le petit truc qui va me rendre un énorme service !

> Astuce petits seins, et gros seins aussi, l’embellisseur « Effet push up » lancé par Créa Pecam, un mini accessoire sur lequel fixer chaque bretelle du dos de mon soutif. 1. Mes bretelles même distendues ne tombent plus, 2. Elles ne se voient pas si je porte un top à emmanchures américaines et 3. Nous y voilà ma poitrine s’en trouve davantage galbée et mon décolleté mis en valeur, que dis-je propulsé à la UNE, Jules ne peux plus ne pas les voir !

> Indispensable aux sportives. Gare au soutien-gorge urbain, qui perd jusqu’à 50 % de ses capacités de maintien et d’ajustement, lorsque je pratique un sport. Au gré des rayons je me choisi un soutif de sport qui limite les mouvements de la poitrine, diminue la tension des ligaments suspenseurs et retarde l’affaissement de mes seins, de type Zsport issu de la technologie médicale qui va jusqu’au 100D.
Plus fashion style Bodique qui va jusqu’au 85F.
De même Decathlon propose dans sa collection Kalenji 3 modèles de soutien-gorge de sport pour les petites poitrines (du 80A au 95AB), pour les poitrines glamour inspirée de la lingerie classique (du 85 au 100CDE) et pour les très sportives à dos nageur (du 85 au 95).

Soulageant le massage des seins

Mes seins enceinte
Je suis enceinte, ma poitrine se fait lourde et douloureuse, rien de tel qu’un auto-massage pour les soulager.
Après l’accouchement aussi, je fais attention, notamment si j’allaite à éviter la crevasse du mamelon et les vergetures.
Pendant ma grossesse, j’utilise une huile de massage spécial Vergetures (Weleda) pour prévenir et réduire ces striures blanches sur la peau. Au pire, si je les ai depuis longtemps j’ai recours à la chirurgie esthétique pour effacer ces Abominables vergetures.
De même, je veille à porter là encore le bon soutien-gorge, deux modèles de soutien-gorge spéciaux sont nécessaires, l’un avant l’accouchement et l’autre après la sortie de la maternité pour celles qui désirent allaiter plus longtemps. Les essayer juste avant une tétée, car les seins sont plus volumineux. Le soutien-gorge doit pouvoir permettre de dégager la totalité du sein pour éviter les compressions génératrices d’engorgement. Les brassières de grossesse sont également intéressantes.

• Weleda : En vente en pharmacies, parapharmacies, magasins de produits naturels et à Espace Weleda, 10 avenue Franklin D. Roosevelt, Paris 8e. Tél. : 0 811 02 5000.
Retrouvez les conseils de Valérie Supper pour les soins et le massage des seins sur les sites : www.weleda.fr et www.weleda-bebe.fr
• Embellisseur Effet Push Up (noir, chair ou blanc), 3,79 €, Crea Pecam. En rayon mercerie ou lingerie en grande distribution. Voir le site : www.crea-pecam.com

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Jemesensbien 8378 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine