Magazine Culture

Presse numérique : les éditeurs français réclament plus de souplesse

Par Alexandre Laurent

Nous avons déjà eu l’occasion d’évoquer à plusieurs reprises le mécontentement des éditeurs face aux nouvelles conditions d’utilisation relatives aux abonnements in-app. Après les éditeurs anglo-saxons, c’est au tour du Syndicat de la presse magazine (SPM), chargé de représenter les éditeurs français, de faire part de son mécontentement dans une lettre ouverte publiée en fin de semaine dernière.
Les griefs sont multiples mais similaires à ceux déjà soulevés outre-atlantique. Le SPM souligne notamment le manque de souplesse au niveau des tarifs pouvant être appliqués pour la Presse, qui se limitent au nombre de trois (0,79, 1,29 ou 1,59€).

Quant à la commission de 30% prélevée sur chaque abonnement, elle est jugée acceptable mais les éditeurs apprécieraient un taux moins élevé pour lors d’un renouvellement.

Autre point de discorde, et sans doute le plus important, avec les achats in-app, les éditeurs ne reçoivent que très peu d’informations sur leurs abonnés comme le soulignait la semaine dernière le Financial Times (voir cet article). Impossible dans ces conditions d’enrichir leurs fichiers clients. Or pour la plupart, ces données représentent une part non négligeable de leur financement.

Pour rappel, les nouvelles conditions d’utilisation relatives à la Presse numérique doivent entrer en vigueur à compter du mois de juin prochain. Reste à savoir si d’ici là, les éditeurs arriveront à trouver un compromis avec la firme de Cupertino.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Alexandre Laurent 1174 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog