Magazine High tech

Le projet Kno continue sa route, sans tablette

Par Ebouquin

Le projet Kno continue sa route, sans tablette

Décidément, la frénésie autour des tablettes n’en finit pas et touche particulièrement les investisseurs. L’exemple le plus frappant est sûrement celui de la société Kno. Cnet revient dans un long article sur la courte histoire de cette jeune start-up, déjà à la tête d’un joli pactole de plusieurs dizaines de millions de dollars. Et cela sans avoir sorti un seul produit, que cela soit la tablette en photo ci-dessus (l’éponyme Kno) que son système d’exploitation soit disant révolutionnaire.

Après avoir levé la somme de 10 millions de dollars lors d’un premier tour de table, Kno se lançait dans la foulée dans une nouvelle levée de fonds de 46 millions de dollars. Visiblement, cela n’était pas suffisant pour l’appétit sans limite de la société (qui emploierait aujourd’hui plus de 200 personnes) qui vient de bloquer une nouvelle levée de fonds aux alentours de 30 millions de dollars, notamment Intel Capital and Advance, le propriétaire de l’éditeur Condé Nast. On peut tout à fait imaginer des synergies entre les deux entreprises.

Mais pour l’instant, Kno semble être dans une phase de recadrage de ses activités. En effet, l’entreprise a abandonné sa division hardware et arrêtant le développement de sa tablette et mettant fin à la commercialisation du produit, alors que quelques centaines d’appareils avaient été livrés à leur acquéreur. Il est vrai que ce produit n’était plus en phase avec le marché et que l’on peut y voir ici un certain réalisme de la part des fondateurs de l’entreprise. Avec deux versions, l’une à 599$ et l’autre à 899$, la Kno était particulièrement onéreuse. Autre inconvénient, ces dimensions n’en faisait pas le produit le plus mobile qui soit. Du coup, Kno a trouvé une sortie intéressante en cédant sa division hardware au fondeur Intel. Nul doute que nous reverrons cette tablette dans un futur prototype du fondeur.

Kno recentre ses activités sur la réalisation de logiciels à destination des tablettes déjà existantes. Fort de l’expérience de ses fondateurs dans le marché de l’éducation et des manuels universitaires, Kno arrivera peut-être à percer dans l’univers ultra-concurrentiel des applications universitaires sur iPad. Comme le fait remarquer SoBookOnline, d’autres acteurs proposent depuis plusieurs mois des produits déjà très performants, notamment Inkling ou CourseSmart. Sur ce type d’application, il ne s’agit pas uniquement de chercher à séduire les lecteurs mais de réussir à mobiliser toute la chaîne autour des contenus universitaires, des éditeurs aux universités. Est-ce que Kno y arrivera? A suivre.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Ebouquin 10420 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog

Magazines