Magazine Focus Emploi

Pascal, de Nice à Grasse et vice versa

Publié le 11 avril 2011 par Permutjob

Pascal, de Nice à Grasse et vice versaBonjour Pascal et merci d’avoir accepté d’être le premier salarié à témoigner sur PermutJob le Blog !

Pouvez-vous vous présenter en quelques mots ?

Je m’appelle Pascal, j’ai 28 ans et j’habite Grasse dans les Alpes Maritimes. Je suis dessinateur projeteur dans un cabinet d’ingénierie de Nice depuis 3 ans.

Donc vous faites tous les jours l’aller-retour Grasse/Nice ? Comment vous organisez-vous ?

Oui je fais ce trajet matin et soir en voiture. Ça fait à peine une centaine de kilomètres par jour. Je commence mon travail à 9h, je me lève donc chaque matin à 7h, je prends la route vers 7h45 et je fais une halte en centre ville pour déposer ma petite âgée de 18 mois chez la nounou. Le soir, c’est mon épouse qui récupère notre fille pour me permettre de rentrer à des heures variables en fonction de ma charge de travail mais aussi pour rattraper mon retard du matin. J’ai la chance d’avoir un employeur compréhensif qui a accepté cet arrangement

;-)

Parlez-nous de votre trajet. Comment se passe-t-il ?

En règle générale, je mets trois quart d’heure pour me rendre au travail, parfois malheureusement beaucoup plus… Cela dépend de l’heure ou il suffit d’un accident et me voilà dans les bouchons pour une heure de plus ! Heureusement la route est agréable. J’ai la chance de vivre au pays des fleurs et du soleil ! Je ne vais pas me plaindre de ce côté-là même si faire le même chemin chaque jour devient lassant parfois…

Une heure de plus à cause des bouchons ? Vous vivez cela tous les jours ?

Pratiquement ! La sortie de Grasse aux heures de pointes n’est pas facile, il n’y a qu’un axe rapide vers Nice, le pire étant de rentrer dans Nice… Les sorties principales comme vers La Promenade des Anglais (Aéroport) sont over bookées aux heures de pointes. On pourrait presque arrêter le moteur…

J’imagine que cela doit être éreintant… Vous gérez facilement ?

Oui c’est très stressant ! Il m’arrive de vociférer dans ma voiture tout seul et contre tous ! Il suffit que j’aie un dossier urgent qui m’attend sur le bureau pour que je sois en retard. Et puis il y a tous ceux qui resquillent et qui grâce à leur manque de savoir vivre double les heures d’attente. C’est franchement pénible… Je trouve que je perds beaucoup de temps en voiture et parfois je songe à déménager. Mais c’est pas facile, Nice est une ville chère et puis ma femme a son travail sur Grasse. Donc ça serait inverser le problème !

Cela doit être également un investissement financier également ?

Oui un investissement très lourd : péage et essence me coutent environ 15€ par jour, un budget d’un peu plus de 300€ par mois sans compter les frais directs de la voiture.

Si demain vous faisiez la connaissance d’un homologue, dessinateur comme vous, habitant Nice et faisant le chemin inverse pour aller travailler à Grasse… à quoi penseriez-vous ?

C’est marrant que vous me posiez la question ! Souvent, dans mes heures d’embouteillage, je regarde les voitures à contre sens et je me dis qu’on est nombreux à faire le trajet Nice/Cannes et inversement pour aller travailler… Et je trouve cela stupide. A l’heure où on nous parle d’économie d’énergie, de pollution, de protection de l’environnement, vivre encore ces migrations et ne rien faire est franchement lamentable. J’ai bien essayé le covoiturage pour ma part, c’est une bonne solution, mais pas facile à appliquer tous les jours en fonction des horaires des uns et des autres.

Et le covoiturage ne résout pas le problème du stress, les heures de bouchon sont toujours là !

Oui vous avez raison, même si on les passe en collectivité, même si ce n’est pas moi qui conduis, j’arrive quand même énervé au bureau !

Envisageriez-vous d’échanger votre travail avec ce Niçois qui roule en sens inverse ?

Oui certainement ! Ça serait l’idéal ! Me lever plus tard, peut être même aller au travail à pied ! Pour cela il faudrait que l’entreprise de chacun accepte bien sûr et que nos compétences soient interchangeables. Pas facile dans mon cas, je travaille dans un domaine assez pointu (aéronautique) et j’ai été formé 6 mois aux méthodes de l’entreprise avec des qualifications Iso pointues. Je me suis déjà renseigné et il n’y a pas de sociétés dans mon secteur d’activité sur Grasse (qui est rappelons-le la ville des parfums) Et puis, ma femme attend une mutation pour le Languedoc donc…. Mais je trouve l’idée très intéressante !

Vous avez déjà trouvé un job sur votre nouvelle destination ? C’est peut être le moment de vous inscrire sur PermutJob pour échanger avec un languedocien qui aimerait venir vivre sur Nice ?

J’y penserai en effet le moment venu !

Merci Pascal pour ce baptême de cette rubrique ! On vous souhaite une bonne continuation et une bonne route vers le Languedoc !

Si vous souhaitez vous aussi témoigner sur votre problématique du trajet maison-boulot n’hésitez pas à nous contacter !


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • Pascal Nègre – Sans Contrefaçon.

    Pascal Nègre Sans Contrefaçon.

    Petit billet pour vous signaler la sortie le 3 Novembre prochain d’un livre écrit pr Pascal Nègre. Voici la résumé qui en est fait sur lapage officiel... Lire la suite

    Par  Misterclem
    CULTURE, MUSIQUE
  • Anthologie permanente : Pascal Riou

    Pascal Riou a publié tout récemment Sur la terre, aux Éditions de la revue Conférence. Une année de plus tu vois les feuilles s’amasser le long des murs, faire... Lire la suite

    Par  Florence Trocmé
    CULTURE, LIVRES, POÉSIE
  • Pascal Riou

    est né le 6 juillet 1954 à Aix-en-Provence. Ancien élève de l’Ecole Normale Supérieure (Saint-Cloud), agrégé, il est professeur en khâgne. Lire la suite

    Par  Florence Trocmé
    CULTURE, LIVRES, POÉSIE
  • Petites trahisons – Pascal Chaussé

    Petites trahisons Pascal Chaussé

    Le roman a un sous titre qui annonce ses couleurs: Intrigues au cœur d’un village. Ce village, Fernandville,un petit patelin perdu au milieu de nulle part où... Lire la suite

    Par  Pierreh66
    CULTURE, LIVRES
  • Correspondance visuelle : Pascal Nitkowski

    Durant 30 jours, 30 photographes se sont livrés à une Correspondance Visuelle (exposée sur le stand Compétence Photo au Salon de la Photo), recevant chacun à... Lire la suite

    Par  Pixfan
    HIGH TECH, IMAGE & SON , PHOTO & VIDÉO
  • DIAGNOSTIC DE PEAU: La peau “grasse”

    DIAGNOSTIC PEAU: peau “grasse”

    Comment reconnaître une peau grasse? Visuel: Présence de boutons, points noirs, pores dilatés, teint brillant et parfois terne. Au toucher la peau est épaisse,... Lire la suite

    Par  Beautyexecutive
    BEAUTÉ
  • La reine grasse

    reine grasse

    Il est de ces écrivains qui étendent à petit bruit leur cercle d’estime par la seule constance de l’oeuvre. Eux se tiennent à l’écart, les livres cheminent... Lire la suite

    Par  Jlhuss
    HUMEUR, SOCIÉTÉ

A propos de l’auteur


Permutjob 32 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog